Publicité

7 janvier 2021 - 17:00

Sainte-Thérèse

8 400 $ pour la rénovation de bâtiments patrimoniaux

Léa Arnaud

Par Léa Arnaud, Journaliste

Le 22 décembre dernier, la Ville de Sainte-Thérèse a remis à Micheline et Charles Wurtele, les propriétaires du 25, rue Morris, un montant de 8 400 $ dans le cadre du programme de subvention à la rénovation des bâtiments patrimoniaux.

Leurs travaux consistaient à remplacer le vieux revêtement de tôle de la maison. Le couple a opté pour le même vert distinctif que l'ancienne toiture. Il était d’autant plus important pour monsieur Wurtele de conserver le cachet ancestral de sa demeure, puisqu’il y réside depuis sa naissance.

Cette aide financière leur a donc permis de couvrir une partie de l’excédent des coûts, qui sont plus élevés que ceux de travaux similaires exécutés sur un bâtiment contemporain.

« Je suis heureuse de constater l’intérêt envers ce nouveau programme de subvention depuis son lancement. Les citoyennes et les citoyens ont à cœur le patrimoine thérésien! La collaboration entre la Ville et les résidents est essentielle pour contribuer à la conservation et la restauration de ces bâtiments qui sont les témoins de notre histoire », a déclaré la mairesse de Sainte-Thérèse, madame Sylvie Surprenant.

Rappelons qu’en février dernier, la Ville de Sainte-Thérèse avait identifié les bâtiments éligibles et avait lancé ce programme de subvention totalisant 300 000 $, visant la préservation et la mise en valeur des bâtiments patrimoniaux et de leurs caractéristiques d’origine.

À ce jour, les propriétaires des immeubles répondant aux critères peuvent recevoir entre 25 % et 50 % de la valeur des rénovations réalisées, jusqu’à un maximum de 20 000 $, pour la réalisation des travaux visant les murs, les toitures, les portes et fenêtres, et les détails architecturaux et saillies de leur résidence.

Tous les détails du programme et les conditions d’admissibilité sont disponibles sur le site internet de la ville.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.