Publicité

29 janvier 2021 - 08:00 | Mis à jour : 08:20

Cette vision urbanistique mise sur la conservation et l’amélioration de la qualité de vie des Rosemèrois

Dévoilement d'un projet préliminaire de plan d’urbanisme à Rosemère

Par Catherine Deveault

La Ville de Rosemère a déposé, le 18 janvier dernier, le projet préliminaire de  plan d’urbanisme sur lequel l’administration Westram travaille, de concert avec l’ensemble de la population, depuis 2018. Dans le cadre de cette démarche, ce sont quelque 1700 participations dans plus d’une douzaine d’activités de consultations publiques qui ont permis de produire ce projet préliminaire de plan d’urbanisme.  

« Cette réflexion que l’on a nourrie depuis trois ans nous a permis de bien cerner les acquis à consolider, les actions à poser, les nouveaux défis à anticiper, et ce, afin de bien encadrer l’aménagement et le  développement de notre ville, pour en faire une ville fière, verte et prospère. Par conséquent, ce projet de  plan d’urbanisme répond aux enjeux et aux préoccupations que nous avions identifiés ensemble lors de nos nombreuses consultations publiques », souligne le maire Eric Westram. 

Selon la Ville, cette vision urbanistique mise sur la conservation et l’amélioration de la qualité de vie de tous les Rosemèrois afin que Rosemère soit reconnue comme ville durable, innovante et à l’avant-garde. Elle entend également  répondre aux besoins des citoyens tout en renforçant l’économie locale, pour en assurer la pérennité dans les années à venir ainsi que la vitalité de notre territoire.  

Avis des instances supra locales et de la communauté

Avant l’adoption officielle du plan d’urbanisme, Rosemère devra d’abord obtenir l’avis favorable des instances supra locales que sont la communauté métropolitaine de Montréal (CMM) et la MRC Thérèse-De-Blainville puisque ce dernier doit se conformer aux orientations régionales, métropolitaines et gouvernementales en matière d’aménagement du territoire.

Certains éléments du projet préliminaire de plan d’urbanisme, dont l’affectation de sol mixte résidentielle/commerciale dans le pôle régional commercial, tout comme le niveau de densification inférieur souhaité par la population sur le site de l’ancien golf doivent faire l’objet de justification auprès des autorités supra locales. Une fois cette étape franchie, la Ville pourra amorcer le processus formel prévu dans la loi en vue de l’entrée en vigueur du plan d’urbanisme. 

En terminant, le conseil municipal réitère son l’intention, déjà publique depuis juin 2020, de conférer une vocation écologique, éducative et récréative légère à un minimum de 50 % du site de l’ancien golf et le rendre accessible au public.

Ainsi, il assujettira le terrain du site de l’ancien golf au respect d’un règlement sur le projet d’aménagement d’ensemble (PAE). Tout projet qui respectera ce PAE  sera soumis à une consultation citoyenne à l’ensemble de la population. C’est seulement par la suite qu’un projet de changement de zonage pourra être déposé, lequel sera assujetti à l’approbation citoyenne. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.