Publicité

27 février 2021 - 15:00

Cela ne s’arrête pas qu’au lavage des mains

Cinq habitudes à éviter pour la transmission des bactéries

Benjamin  Richer

Par Benjamin Richer, Journaliste

La pandémie aura sans doute modifié bien des habitudes de vie afin de limiter la propagation du virus.

Or, les bactéries continuent quant à elles à proliférer, et ce tout particulièrement à la toilette. Voici cinq choses à éviter. 

1) Utiliser son téléphone 

Lors d’un passage aux toilettes, des centaines de bactéries s’échappent de la cuvette et retombent sur tout ce qui est environnant, notamment le téléphone. Plusieurs vont même le manier avant le lavage des mains. Évitez donc d’utiliser ce dernier qui agit comme un véritable aimant à germes. 

2) Séchage à air ou papier

La question ne se pose pas d’un point de vue environnemental ici, mais bel et bien en termes microbiologiques. Le séchage par ventilation, souvent présent dans les salles de bain publiques, pourrait en plus de sécher vos mains, les asperger de spores bactériennes. Certains sont équipés de filtres, mais il peut être difficile de le savoir. 

3) Laisser le couvercle fermé 

Pensez-y. Au moment de tirer la chasse, le vortex vient libérer  dans l’air des milliers de microgouttelettes. Ces dernières, bien à la mode ces jours-ci, peuvent donc renfermer plusieurs espèces de bactéries qui pourraient se déposer sur les surfaces environnantes, dont les brosses à dents laissées à côté du robinet. 

4) La serviette 

Si elles commencent à voir une odeur, c’est qu’il est déjà trop tard. La serviette, autant pour le corps que pour les mains, est sans doute l’endroit qui regorge le plus de vie dans la salle de bain. Partager la même serviette peut aussi s’avérer problématique, car vos bactéries naturellement présentes sur votre peau ne sont pas nécessairement les mêmes que votre être cher. 

5) Le secret: bien se laver les mains

Même si les autorités de la santé publique martèlent ce message depuis bientôt un an, le lavage des mains est la chose à faire. Il faut toutefois bien le faire. Certains sont très brefs, n'utilisent pas assez de savon, ne le font que s’ils vont à la toilette ou encore vont toucher un foyer à bactéries comme une poignée de porte directement après. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.