Publicité

21 mars 2021 - 11:41 | Mis à jour : 11:45

Sécurité civile

Nouvelle structure du Service de sécurité incendie intermunicipal Deux-Montagnes/Sainte-Marthe-sur-le-Lac

Par Salle des nouvelles

La Ville de Deux-Montagnes annonce la signature de la convention collective de ses pompiers, encadrant la nouvelle structure à temps plein du Service de sécurité incendie intermunicipal Deux-Montagnes/Sainte-Marthe-sur-le-Lac, effective depuis le 28 février dernier.

La restructuration du Service de sécurité incendie intermunicipal Deux-Montagnes/Sainte-Marthe-sur-le-Lac fait en sorte que des pompiers seront en caserne 24 h sur 24, 7 jours sur 7.

Ces modifications à la structure du service de sécurité incendie permettent à la Ville de Deux-Montagnes d’être alignées aux exigences du Schéma de couverture de risques en sécurité incendie de la MRC. Par la  Loi sur la sécurité incendie, la Ville a  l’obligation de  respecter cet outil de gestion des risques d’incendie et de prise de décision, dont l’objectif ultime est d’améliorer l’efficacité des services incendie et d’offrir à la population une couverture de protection optimale.

«  C’est une bonne nouvelle pour nos citoyens. Les modifications apportées à notre équipe vont nous permettre d’améliorer la rapidité d’intervention des pompiers, en plus de favoriser l’atteinte des objectifs du schéma de couverture de risques  », souligne le maire de Deux-Montagnes, Denis Martin.

Rappelons que la Ville de Deux-Montagnes fournit ses services de sécurité incendie à la Ville de Sainte-Marthe-sur-le-Lac en vertu d’une entente.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.