Publicité

27 mars 2021 - 13:30

De 20 h 30 à 21 h 30, on ferme nos lumières

Ce samedi, donnons une heure de répit à la terre

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

Encore une fois cette année, comme tous les derniers dimanches de mars, la population mondiale est invitée à éteindre ses lumières et débrancher ses appareils non essentiels pendant 1 heure soit entre 20 h 30 et 21 h 30, dans le cadre d’Une heure pour la Terre.

L'initiative mise en place par le World Wide Fund (WWF), prône l'économie d'électricité afin de minimiser les émissions de gaz à effet de serre, et par le fait même, lutter contre le réchauffement planétaire.

En éteignant les lumières, chacun se porte solidaire envers les efforts mondiaux pour la protection de la nature et de la planète.

Ce geste se veut aussi une démonstration de la portée d’un geste individuel lorsqu’il est fait collectivement.

Comment participer?

En manque d’idées pour passer une soirée éclairée à la bougie? En voici quelques-unes pour vous inspirer:

  • Souper à la chandelle
  • Jouer de la musique et chanter
  • Organiser une partie de cachette en famille
  • Prenez un long bain chaud
  • Regarder un documentaire sur l’environnement
  • Jouer à des jeux de société
  • Créer un théâtre d’ombres

Et vous, participerez-vous à Une heure pour la Terre?

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.