Publicité

2 avril 2021 - 09:00

Plus de 34 000 véhicules empruntent le pont Athanase-David chaque jour

Début des travaux pour le prolongement de l’autoroute 19 

Par Catherine Deveault

Mme Louise Chabot, députée de Thérèse-De Blainville, se réjouit de l’annonce du gouvernement du Québec concernant le prolongement de l’autoroute 19.  Présente à la rencontre d’information du 30 mars dernier, la députée est heureuse de voir les travaux enfin lancés, alors que la première pelletée de terre pour ce projet est prévue pour cet automne. 

Plus de 34 000 véhicules empruntent le pont Athanase-David chaque jour, créant une importante congestion aux heures de pointe. La première phase des travaux pour le prolongement et l’élargissement de l’autoroute 19 doit débuter cet automne.

La députée, qui fait un suivi des projets de mobilité et de transport collectif de sa circonscription, rappelle que ces enjeux font partie de l’actualité des gens de Thérèse-De Blainville depuis bien longtemps. « Les citoyens et les élus réclamaient depuis de nombreuses années une réponse à l’engorgement dans ce secteur. Le prolongement et l’élargissement de l’autoroute 19 ainsi que les aménagements pour le transport collectif vont améliorer la qualité de vie des citoyens et favoriser le développement dans une perspective durable, avec des voies réservées pour le transport collectif, les véhicules électriques et des stationnements incitatifs. Les gagnants de cette annonce, ce sont en grande majorité les citoyens de Thérèse-De Blainville », déclare Mme Chabot. 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.