Publicité

9 avril 2021 - 06:00 | Mis à jour : 08:03

La campagne de vaccination contre la COVID-19 se poursuit dans les Laurentides

La vaccination s’ouvre maintenant aux personnes de 60 ans et plus

Par Catherine Deveault

Depuis le 8 avril, le ministère de la Santé et des Services sociaux  invite les personnes âgées de 60 ans et plus (nées en 1961 et avant) à prendre rendez-vous pour se faire vacciner contre la COVID-19. 

Rappelons que la disponibilité des vaccins étant limitée, la vaccination dans la population se déroule par étapes. Bien que la vaccination se déroule par groupe d’âge, il sera toujours possible pour une personne plus âgée de prendre rendez-vous pour se faire vacciner même si la séquence de vaccination dans sa  région a été élargie aux groupes d’âge suivants. 

« La troisième vague de la pandémie nous touche maintenant, ce qui rend encore plus pertinent de nous  protéger dès que possible contre le virus de la COVID-19. Par ailleurs, je trouve important de rappeler que le vaccin peut prendre jusqu’à trois semaines avant d’être pleinement efficace. Il est donc primordial que les gens vaccinés continuent de respecter les mesures sanitaires », mentionne Mme Caroline Chantal, directrice de la campagne de vaccination contre la COVID-19 au CISSS des Laurentides. 

Prise de rendez-vous

Consulter le site Québec.ca/vaccinCOVID est le moyen le plus simple et le plus rapide pour prendre rendez-vous et pour suivre l’évolution de la campagne par région. Pour ceux et celles qui n’ont pas accès à Internet ou qui éprouvent des difficultés à l’utiliser, il est possible de composer le 1 866 495-5833 pour  recevoir un soutien. 

Pour tous les détails concernant les doses réservées à la vaccination sans rendez-vous des personnes de 55 à 79 ans, consultez le santelaurentides.gouv.qc.ca. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.