Publicité

10 avril 2021 - 06:00 | Mis à jour : 09:05

Une gestion plus écologique des résidus verts 

Pas de collecte de résidus verts au printemps sur le territoire de Sainte-Thérèse

Par Catherine Deveault

La Ville de Sainte-Thérèse rappelle qu’il n’y a pas de collecte de résidus verts au printemps sur son territoire. Seules trois collectes automnales demeurent au calendrier annuel des collectes. La Ville vise ainsi l’objectif  d’une gestion des résidus verts sur place, soit sur les terrains, afin d’éviter de devoir les transporter en grande quantité. 

« Plus que jamais, les citoyens sont invités à adopter les techniques d’herbicyclage et  de feuillicyclage, toutes deux excellentes pour diminuer les quantités de résidus verts  et pour la santé des pelouses! Les équipes de la Ville utilisent d’ailleurs ces techniques qui ont fait leurs preuves sur de nombreux terrains municipaux, et ce, depuis plusieurs  années », indique la mairesse, madame Sylvie Surprenant. 

Une bonne habitude à prendre est de disposer des résidus verts dans le bac brun au fur  et à mesure qu’ils sont ramassés. Vos quantités de résidus verts dépassent la capacité de votre bac brun malgré vos bonnes habitudes d’herbicyclage et de feuillicyclage? Gardez-les dans des sacs en papier et disposez-en sur plusieurs collectes. 

Conférence en ligne et services d'entrepreneurs

Pour aider les citoyens à optimiser la gestion de leurs résidus verts, une conférence animée par Marlène Hutchinson, experte et consultante en gestion des matières  résiduelles, peut être visionnée en ligne au www.sainte-therese.ca > Ma Ville en  action.  

Les citoyens utilisant les services d’un entrepreneur pour l’entretien de leur terrain  doivent les aviser de l’absence de collectes de résidus verts au printemps, ainsi que de  l’obligation des sacs en papier pour les collectes automnales. 

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.