Publicité

17 avril 2021 - 12:00

Une étape charnière est franchie

Berge des baigneurs : Laval octroie le contrat pour les travaux de réaménagement

Par Salle des nouvelles

La Ville de Laval a adjugé l’octroi d’un contrat de 4 041 619,27 $, taxes incluses, à Cusson-Morin Construction pour les travaux de restauration et d’aménagement de la berge des Baigneurs.

La réfection du parvis de l’église Sainte-Rose-de-Lima et celle du stationnement à proximité de l’école Villemaire marqueront le début de la première phase des travaux du grand projet de réaménagement de la Berge des Baigneurs.

« Il s’agit d’une étape importante de franchie en vue de réaménager l’entrée vers la berge des Baigneurs, un site exceptionnel et très apprécié par les Lavallois.  C’est l’un des seuls parcs riverains d’importance sur le territoire qui se trouve au cœur d’un quartier animé. La revitalisation majeure dont ce site fera l’objet se traduira par des aménagements mieux adaptés aux besoins des visiteurs en matière de mobilité, de sécurité et de pratique d'activités ainsi que par un accès facilité aux lieux et à la rivière des Mille Îles. Ce projet a d’ailleurs fait l’objet d’une démarche de réflexion citoyenne sur sa revitalisation », souligne Virginie Dufour, membre du comité exécutif et conseillère municipale de Sainte-Rose.

 La première phase des travaux se trouve en grande partie sur les terrains de l’église. C’est donc une entente conclue avec la Fabrique de la paroisse Sainte-Rose-de-Lima en 2020 qui a permis la réalisation des travaux. Au cours de l’été de la même année, un inventaire archéologique du site a également été effectué; le rapport et les constats qui en ont découlé font en sorte que les travaux peuvent être maintenant entamés.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.