Publicité

5 mai 2021 - 09:00

Offrir l’accès aux installations pour les Thérésiens de toute forme physique

Un jardinet pour les personnes à mobilité réduite au jardin communautaire Le Boisé à Sainte-Thérèse

Par Catherine Deveault

La Ville de Sainte-Thérèse annonce l’aménagement d’un nouveau jardinet accessible aux personnes à mobilité réduite dans l’enceinte du jardin communautaire Le Boisé. Construit par un bénévole, ce jardinet a une hauteur plus élevée pour faciliter les activités de jardinage et l’allée pour s’y rendre (par la porte latérale) est plus large pour permettre le passage d’un fauteuil roulant. 

Le jardin communautaire Le Boisé se trouve à l’angle des rues Saint-Pierre et  Éloi-Filion, et est composé de 68 jardinets, dont deux sont dédiés aux fines herbes et aux tisanes. Ce dernier existe depuis plus de 20 ans et son succès ne se dément pas.  

« La popularité de nos jardins communautaires croît sans cesse, nous recevons un grand nombre de demandes chaque année! Dans le but d’offrir l’accès à nos installations aux Thérésiennes et aux Thérésiens de tout âge et de toute forme physique, nous avons décidé d’aller de l’avant avec ce nouvel aménagement. J’en profite pour mentionner que notre autre jardin, le Jardin Urbain, comprend quant à lui cinq jardinets accessibles aux personnes à mobilité réduite », explique la mairesse de la Ville de Sainte-Thérèse, madame Sylvie Surprenant. 

Rappelons que les jardins communautaires résultent de la collaboration des citoyens et de la Ville. Ils sont gérés par des citoyens, pour des citoyens, et menés dans une optique de développement durable.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.