Publicité

9 mai 2021 - 06:00

Ministère des Transports

La Ville de Saint-Eustache réclame le réaménagement du carrefour 25e Avenue et de l'autoroute 640

Par Salle des nouvelles

La Ville de Saint-Eustache exprime son incompréhension et sa vive déception de constater qu’un projet aussi prioritaire que le réaménagement du carrefour de la 25e Avenue et de l’autoroute 640 ne figure toujours pas dans l’agenda des travaux planifiés par le ministère des Transports du Québec dans la région en 2021-2022, et malgré une décennie d’analyses et de projections.

« Ceci est inacceptable. Il y a dix ans de cela, le MTQ avait un plan précis pour dévier la sortie de l’autoroute 640, vis-à-vis la rue Dubois, une solution qui avait pour objectif de soulager grandement la congestion observée à ce carrefour stratégique, où transitent chaque jour des milliers de véhicules, dont plusieurs se rendent à Mirabel », de dire le maire de Saint-Eustache, M. Pierre Charron. « À la demande du ministère, nous avions alors immédiatement procédé aux travaux préparatoires nécessaires qui relevaient de notre responsabilité, en vue de l’installation d’un feu de circulation », poursuit-il.

La Ville précise que plusieurs rencontres de travail ont ensuite été tenues pour faire avancer le projet dans les deux années qui ont suivi. Cependant, suite à un changement de gouvernement, en 2014, la structure organisationnelle du MTQ a été modifiée. « Les priorités précédemment identifiées par le ministère ont été écartées au profit d’investissements dans le transport en commun, comme on nous l’a clairement indiqué lors d’une rencontre à Montréal », ajoute le maire.

Refusant de baisser les bras, la Ville a multiplié ses représentations, tant auprès du MTQ que des instances politiques, jusqu’à ces dernières semaines, faisant valoir l’urgence d’agir. « En 10 ans, la démographie a considérablement augmenté dans la région, particulièrement à Mirabel, augmentant du coup exponentiellement le flot de véhicules qui transitent par Saint-Eustache. La situation est devenue à ce point critique qu’elle affecte la productivité et la compétitivité dans la ville et dans la région, sans compter les impacts négatifs qu’elle entraîne sur la qualité de vie des Eustachois et sur l’environnement. », affirme Pierre Charron.

Lors du dernier entretien avec le MTQ, ce dernier s’était engagé à réaliser une enquête de circulation ce printemps, afin de mettre à jour ses statistiques et ses données. « Nous allons quand même en réaliser une par nous-mêmes, dans le but de comparer nos résultats avec ceux du MTQ. Chose certaine, nous demandons au ministère d’accompagner le compte-rendu de ses analyses d’un plan d’action concret, assorti d’un échéancier réaliste. Ce dossier doit évoluer, et nous mettrons tous les efforts pour que ce projet se concrétise », de conclure Pierre Charron.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.