Publicité

18 mai 2021 - 06:00

Protégerez ceux qui nous protègent

Opération de sensibilisation du corridor de sécurité à Saint-Canut

Par Catherine Deveault

Les contrôleurs routiers de la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ), en collaboration avec le Service de police de la Ville de Mirabel, le Service de la sécurité incendie de la Ville de Mirabel et les services préhospitaliers Laurentides-Lanaudière participaient le 14 mai à une opération concernant le corridor de sécurité.

Partout, que ce soit sur les autoroutes, les routes rurales ou en milieu urbain, lorsqu’un véhicule d’urgence, une dépanneuse ou un véhicule de surveillance est immobilisé et que sa flèche jaune lumineuse, ses gyrophares ou ses feux clignotants sont actionnés, le conducteur qui s’apprête à le dépasser doit respecter un corridor de sécurité. Il doit ralentir et s’éloigner le plus possible du véhicule immobilisé, après s’être assuré de pouvoir le faire sans danger.

Ne pas respecter un corridor de sécurité ou ne pas céder le passage à un véhicule d’urgence peut entraîner :

  • une amende de 200 $ à 300 $;

  • 4 points d’inaptitude.

Le bilan de l’opération est le suivant :

  • Plus de 1000 conducteurs ont été sensibilisés au respect du corridor de sécurité;

  • 1 avertissement;

  • 3 constats d’infraction.

Les contrôleuses et contrôleurs routiers interceptent des véhicules qui peuvent avoir une longueur de plus de 25 m. Assurez-vous d’avoir dépassé complètement le véhicule intercepté avant de réintégrer votre voie. De cette façon, vous respecterez la loi et protégerez ceux qui nous protègent.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.