Publicité

30 mai 2021 - 07:00

Les appels sécurisants

La Bibliothèque de Sainte-Thérèse récompensée par Intergénérations Québec

Par Catherine Deveault

En mars 2020, la Bibliothèque de Sainte-Thérèse a mis en place une initiative visant à répondre à la pandémie de la COVID-19 par la bienveillance. Ainsi, le projet des Appels sécurisants aux aînés a vu le jour, et il a remporté le trophée remis par Intergénérations  Québec lors de la Semaine québécoise intergénérationnelle, dans la catégorie Activité  communautaire. 

« Bravo à toute l’équipe de la Bibliothèque! Par votre initiative, vous avez brisé l’isolement des aînés de notre communauté, un sentiment bien présent pendant la pandémie. Avec les appels sécurisants, vous avez réussi avec brio à établir un contact intime avec une clientèle souvent isolée, tout en lui redonnant accès à la lecture. Ce projet a permis d’être ensemble et de tisser des liens, même en étant séparés », a indiqué la mairesse de Sainte-Thérèse, madame Sylvie Surprenant. 

Les appels sécurisants : un projet profondément humain 

Lorsque la bibliothèque a dû fermer abruptement ses portes au printemps 2020, les employés se  sont interrogés sur la meilleure façon d’intervenir pour briser la solitude et l’isolement des personnes confinées de 70 ans et plus. Une partie de l’équipe a alors passé des appels réconfortants à plus d’un millier d’aînés de la communauté.

Les employés en ont profité pour leur faire découvrir les livres et ressources numériques, et leur offrir un soutien technique. De plus, certaines personnes aînées ont été transférées à des ressources externes, alors que d’autres ont demandé un appel  hebdomadaire pour discuter et se sentir moins seules. 

« Trois conseillères à la clientèle de la bibliothèque ont effectué les appels de première ligne, et des bibliotechniciennes et une bibliothécaire ont fait les suivis pour les ressources numériques. La force de cette équipe : des personnalités différentes où l’écoute, la transmission des informations  requises, l’humour et l’empathie ont été mis de l’avant », a précisé madame Lise Thériault, chef de  division Bibliothèque à la Ville de Sainte-Thérèse. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.