Publicité

24 juin 2021 - 06:00

Accès à la rivière des Mille Îles et location d’embarcatio

Boisbriand annonce l'ouverture du parc des Berges

Par Salle des nouvelles

La Ville de Boisbriand annonce l’ouverture du nouveau parc des Berges, accessible par la rue Hubert-Aquin, offrant un accès direct à la rivière des Mille Îles.

En vertu d’une entente conclue avec l’organisme Éco-Nature, ce site s’ajoute aux terminaux du Parc de la Rivière-des-Mille-Îles, permettant ainsi aux amateurs de plein air de profiter des sentiers bordant la rivière et de louer diverses embarcations nautiques (kayaks, canots et planches à pagaie), dès le 25 juin prochain.

« Ce parc, nous le rêvions depuis longtemps. En 2016, dans le cadre des consultations Vision 2025, les citoyens avaient été nombreux à manifester leur souhait d’avoir un accès à la rivière. Aujourd’hui, notre rêve se concrétise et je suis très fière de pouvoir annoncer l’ouverture de ce nouveau parc-nature », déclare la mairesse Marlene Cordato.

La collaboration entre la Ville de Boisbriand et l’organisme Éco-Nature remonte à plusieurs années. Déjà en 2011, le conseil municipal avait demandé l’inclusion de plusieurs terres et sites de Boisbriand au territoire du refuge faunique de la Rivière-des-Mille-Îles.

Le parc des Berges offre un pavillon d’accueil, un bloc sanitaire, des supports à vélo, des tables de pique-nique et des espaces de stationnement. Par ailleurs, plusieurs aménagements et installations temporaires seront éventuellement rendus permanents par la Ville dans les années à venir.

« Depuis longtemps, la Ville de Boisbriand appuie la mission d’Éco-Nature, soit de protéger, conserver et mettre prioritairement en valeur la rivière des Mille Îles et ses affluents par des gestes concrets. L’ouverture du parc des Berges marque le début d'une nouvelle ère pour le Parc de la Rivière-des-Mille-Îles. Cette nouvelle offre de service permet d’accroître l’accessibilité aux citoyens, de créer la connectivité dont le parc a besoin pour poursuivre sa mission et de susciter l’engagement citoyen nécessaire à la pérennité de ses écosystèmes », affirme M. David Maréchal, président d’Éco-Nature.

Depuis 2016, la Ville soutient activement Éco-Nature dans la planification d’un grand projet de déploiement d’un parc régional de conservation s’appuyant sur deux projets structurants; un premier visant l’implantation d’un réseau de transport écologique, utilitaire et récréatif proposant des circuits autoguidés, un service de bateaux navettes électriques, et la location de diverses embarcations et vélos (traditionnels et électriques), et un autre visant l’agrandissement du refuge faunique d’ici la fin de l’année 2022, soit de 26 hectares à plus de 500 hectares d’aires protégées.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.