Publicité

17 juillet 2021 - 17:00

Du calme. Ça reste un jeu!

Blainville sensibilise contre l’intimidation dans les estrades 

Par Catherine Deveault

Créée par la Ville de Saint-Eustache en 2017, la campagne de  sensibilisation « Du calme. Ça reste un jeu! » est maintenant déployée à Blainville. Cette campagne vise à faire prendre conscience aux accompagnateurs que certains comportements agressifs n’ont pas leur place dans les estrades des installations sportives. 

« Il faut garder à l’esprit que nos jeunes, ainsi que les officiels, ne sont pas des professionnels et qu’ils sont là pour s’amuser et se divertir avant tout. Il y a parfois un manque de civisme de la part d’accompagnateurs de jeunes joueuses ou joueurs partout au Québec. Ces comportements doivent  cesser et faire place au plaisir et à un sain esprit de compétition. »

- Marie-Claude Collin, présidente de la commission des sports, loisirs, famille, aînés et vie associative

Pour bien faire passer le message, l’aréna et les terrains sportifs de neuf parcs municipaux ont été placardés de visuels aux couleurs de la campagne. De plus, de nouveaux panneaux de règlements, aussi installés dans les parcs, rappellent les principaux comportements attendus de la part des  accompagnateurs. 

« Nous souhaitons faire notre part pour réduire la violence verbale et physique dans les lieux où les  jeunes pratiquent leurs sports favoris. Nous souhaitons aussi soutenir les bénévoles issus des associations sportives, notamment les entraîneurs et les arbitres. Nous faisons appel au sens civique de toutes et de tous. »

- Serge Paquette, vice-président de la commission des sports, loisirs,  famille, aînés et vie associative

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.