Publicité

8 octobre 2021 - 16:15

Ouverte au public

Une vente à l'encan à Sainte-Thérèse

Gabrielle Denoncourt

Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

La Ville de Sainte-Thérèse tiendra une vente à l’encan ouverte au public le samedi 23 octobre prochain, aux ateliers municipaux (105, rue Blanchard). L’inspection des biens se déroulera de 8 h 30 à 9 h, suivie du début de l’encan à 9 h.

La liste des biens offerts est disponible en ligne au www.sainte-therese.ca > Ville > Administration municipale > Avis public et règlements. Il est important de noter que les biens indiqués sont à titre indicatif et peuvent varier le matin de la vente.

CONDITIONS

• Les biens et véhicules sont vendus tels quels, sans garantie aucune.

• L’acheteur devra acquitter immédiatement, en argent comptant ou par chèque certifié au nom de la Ville de Sainte-Thérèse, le montant de son achat à l’encanteur ou son  représentant.

• Les adjudicataires des biens divers prennent possession immédiatement de leur achat.

• Les adjudicataires des véhicules pourront prendre possession desdits véhicules entre le  lundi 25 et mardi 26 octobre 2021, avant 16 h. Pour ce faire, ils devront se rendre aux ateliers municipaux pour compléter les transferts d’immatriculation. Tous les véhicules municipaux inscrits à la vente ont été catégorisés mis au rancart dans le dossier de la Société d’assurance automobile du Québec.

• Toute dérogation à une de ces conditions pourra annuler la vente.

• La taxe fédérale sur les produits et services ainsi que la taxe de vente du Québec  s’appliqueront en sus au montant des enchères.

• Les effets non vendus pourront être détruits sans autre avis de la part de la Ville de  Sainte-Thérèse.

CONSIGNES SANITAIRES

Le passeport vaccinal sera exigé à toute personne de 13 ans et plus pour accéder au site de la vente. Le port du masque sera exigé en tout temps sur place.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.