Publicité

28 décembre 2021 - 12:00

Office québécois de la langue française

Les 12 termes les plus utilisés en 2021 au Québec

Par Mathieu Savard, Journaliste

Les termes liés au domaine de l'informatique et de la médecine sont de nouveau prédominants dans la liste des douze termes de l'année de l'Office québécois de la langue française.

Tout comme l'année 2020, l'Office s'est employé, en 2021, à recenser et à diffuser une terminologie adaptée pour décrire la réalité changeante du télétravail ainsi que celle de l'épidémiologie.

Aux termes visant à mieux cerner la réalité de ces deux domaines s'ajoutent d'autres termes qui reflètent des tendances actuelles qui touchent et interpellent directement les Québécoises et les Québécois. La liste des douze termes est la suivante :

  • défossilisation [protection de l'environnement];
  • métavers [réalité virtuelle];
  • nuagisation [informatique];
  • partage d'écran [téléconférence];
  • passeport vaccinal [santé publique];
  • repas prêt-à-cuisiner [alimentation];
  • surenchère immobilière [immobilier];
  • tendance jardin [comportement de consommation];
  • tourisme spatial [astronautique];
  • travail en mode hybride [organisation du travail];
  • vaccin à ARN messager [médecine];
  • variant [virologie].

Depuis 2019, l'Office québécois de la langue française publie une liste de douze termes qui se sont imposés au cours de l'année dans l'actualité.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.