X
Rechercher
Publicité

Automne 2024

Sainte-Anne-des-Plaines : agrandissement de l'usine de production d'eau potable

durée 16h15
3 février 2022
durée

Temps de lecture :

4 minutes

Par Salle des nouvelles

La mairesse de Sainte-Anne-des-Plaines, Julie Boivin et le conseil municipal, accompagnés de la directrice adjointe des travaux publics, techniques et de l’environnement, Joëlle Brassard, annoncent officiellement le début d’un projet d’envergure pour la Ville : l’agrandissement et la mise aux normes de l’usine de production d’eau potable (UPEP).

La planification du projet a débuté au printemps 2019 avec la préparation du calendrier des travaux. La première pelletée de terre pour la construction de l’UPEP est attendue pour l’automne 2022. Les travaux devraient se terminer à l’automne 2024, moment où aura lieu l’inauguration de la nouvelle installation.

Ce grand projet se détaille en cinq points importants : la conception, la mise aux normes du traitement actuel, l’agrandissement de la réserve d’eau potable, l’ajout d’équipement pour le traitement de la dureté de l’eau et le forage de nouveaux puits. Bien que la conception soit débutée depuis l’automne 2020, les prochaines étapes débuteront sous peu, à commencer par le forage de puits d’essai et de puits d’observation prévu dans les prochains jours.

Une nouvelle réserve d’eau sera construite sous l’agrandissement de l’UPEP. Elle sera combinée à celle déjà existante. « Il est important de comprendre que Sainte-Anne-des-Plaines ne manque pas d’eau. Les travaux ne sont pas faits pour pallier un manque, mais bien pour augmenter la réserve d’eau et assurer une disponibilité de celle-ci dans le futur, surtout en considérant les impacts que les changements climatiques pourraient avoir dans le futur », explique madame Julie Boivin.

La mise aux normes des installations permettra d’ajouter un système pour traiter la dureté de l’eau. Essentiellement une amélioration esthétique, ces nouveaux équipements permettront de diminuer, voire enrayer les problèmes de tuyauterie liés à la présence du calcaire dans l’eau. Le goût, l’odeur et l’apparence de l’eau seront plus agréables, mais n’affecteront en rien la qualité de celle-ci.

« L’eau potable de Sainte-Anne-des-Plaines a été, est et sera toujours de bonne qualité », ajoute madame Boivin. « Ce sera le principal changement que les citoyens constateront, mise à part la nouvelle bâtisse. Plusieurs d’entre eux nous ont fait part de leur désarroi à changer leur plomberie ou à être obligé d’installer un système domestique assez coûteux pour traiter la dureté de l’eau. Avec cet ajout à même l’aqueduc municipal, toute la population pourra bénéficier de cet avantage », explique la mairesse.

Démarche responsable et transparente

Les coûts officiels du projet ne sont pas encore connus, mais ils le seront très bientôt. La Ville travaille actuellement à terminer les plans et devis et à procéder aux demandes de certificats d’autorisation auprès du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques. Elle prévoit déposer une demande de règlement d’emprunt auprès du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation dans les prochaines semaines.

« Nous sommes conscients que ce projet aura des répercussions financières importantes sur le budget municipal. C’est pourquoi nous nous engageons devant la population à faire une gestion responsable et transparente de tout le dossier. Nous sommes aussi à la recherche de différentes sources de financement qui pourraient alléger le fardeau fiscal de ce projet », énonce madame Boivin.

Différentes initiatives de communications permettront au conseil municipal de transmettre toutes les informations en lien avec ce projet à l’ensemble de la population, et ce, tout au long du projet : « C’est important pour nous que les citoyens comprennent ce qui se passe et qu’ils constatent qu’on surveille le projet en continu », ajoute madame Boivin.

Le site Internet, les médias sociaux, les médias locaux, de l’affichage, des rencontres publiques et des outils spéciaux seront utilisés pour parler autant de l’avancement des travaux que de l’aspect financier de celui-ci. Il est d’ailleurs possible d’en savoir un peu plus sur la planification des travaux en consultant la chronique dédiée à celle-ci dans l’édition du printemps de la revue municipale qui sera disponible au cours de la journée sur le site Internet de la Ville (https://www.villesadp.ca/decouvrir-la-ville/revue-municipale/).

Au centre de la ville

L’UPEP de la Ville de Sainte-Anne-des-Plaines est située à quelques pas de l’hôtel de ville (derrière la SAQ). Le puits principal actuellement utilisé est foré sur le même terrain que l’UPEP. L’agrandissement se fera sur un terrain qu’a acquis la Ville sur la rue Chaumont. Un nouveau puits sera foré sur ce terrain ainsi qu’un autre au parc Racine. Les plans de la nouvelle usine seront dévoilés prochainement, mais la Ville veut rassurer les citoyennes et citoyens : son architecture et sa construction seront faites de façon harmonieuse et en respectant des valeurs de développement durable.

La Ville de Sainte-Anne-des-Plaines a une population de 15 425 citoyens. Ce sont 5 372 unités (résidences ou commerces) qui sont connectées au réseau d’aqueduc de la Ville. En moyenne 4 000 m³ litres d’eau sont utilisés quotidiennement par les anneplainois, soit environ 4 000 000 de litres.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Le Collège de Bois-de-Boulogne inaugure l’Agora numérique

Le Collège de Bois-de-Boulogne inaugure l’Agora numérique, un nouvel espace d’apprentissage continu dédié à l’innovation et au développement des talents en technologies numériques. Située à Montréal, dans l’arrondissement Villeray–Saint-Michel-Parc-Extension et aux portes du Mile- Ex, l’Agora numérique est un nouvel incubateur de talents et ...

La Ville de Sainte-Thérèse débute l’opération annuelle de nettoyage du réseau d’aqueduc

Dès le 23 mai, l’opération annuelle de rinçage des conduites d’aqueduc débutera à Sainte-Thérèse. Ces travaux seront effectués par une entreprise privée du dimanche au vendredi, de 22 h à 6 h, pour une durée totale d’environ 7 semaines.  L’opération est réalisée par secteur et les périodes de rinçage varient d’un quartier à l’autre. Le ...

Un bilan 2021 positif pour le tourisme dans Lanaudière

Tourisme Lanaudière a tenu le 17 mai dernier son Assemblée générale annuelle afin de dresser le bilan de l’année 2021 et de procéder à l’élection des administrateurs de son conseil d’administration.  Aussi, le renouvellement des nominations à la table d’orientation permettra à ce groupe conseil de poursuivre ses travaux pour les deux prochaines ...