Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Transports en commun

Le gouvernement du Québec soutient exo pour l'électrification du transport urbain dans les couronnes nord et sud de Montréal

durée 13h00
10 mai 2022
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Mickael Couillerot, Journaliste

Le gouvernement du Québec soutient le déploiement du programme exobus, une initiative majeure d’exo qui vise à transformer le modèle d’affaires de l’organisme puisque celui-ci deviendra propriétaire d’un parc d’autobus 100 % électriques et des infrastructures nécessaires à leur entretien.

Ce projet, qui est en adéquation avec les cibles gouvernementales en matière de réduction des gaz à effet de serre (GES), permettra aussi à exo d’améliorer sa performance opérationnelle. Le ministre des Transports et ministre responsable de la région de l’Estrie, M. François Bonnardel, a salué la démarche d’exo en présence de son directeur général, M. Sylvain Yelle, lors du Déjeuner-Bénéfice annuel de Trajectoire Québec.

Le programme exobus consiste notamment à remplacer les autobus existants, qui appartiennent à des transporteurs privés, par des véhicules entièrement électriques. En plus d’accroître les services et l’attractivité du transport collectif urbain à l’échelle de la région métropolitaine de Montréal, le programme exobus permettra aux usagers de bénéficier d’une offre de transport qui contribue significativement à limiter les GES et les nuisances sonores. La phase 1, en cours jusqu’en 2027, totalise un investissement de 338 M$, dont la majorité des fonds provient du gouvernement du Québec pour l’achat d’une centaine d’autobus électriques et la construction de deux garages d’entretien.

Par ailleurs, le ministre des Transports a annoncé qu’il travaillera conjointement avec les partenaires en transport collectif afin d’établir un cadre financier qui couvrira une période de cinq ans, soit de 2023 à 2028. En agissant ainsi, le gouvernement répond à une demande du milieu municipal en offrant davantage de prévisibilité, surtout dans le contexte où la pandémie a profondément bouleversé ce secteur et où il est important de ramener les usagers dans le transport collectif.

« Depuis le dépôt du Plan pour une économie verte 2030, le gouvernement du Québec a travaillé sans relâche afin d’atteindre ses objectifs en matière d’électrification des transports. Le programme exobus est une initiative concrète qui nous permet de faire un bond de géant en ce sens, en plus d’offrir plus de flexibilité à exo pour améliorer ses services. Plus le transport collectif sera fiable et performant, plus il incitera les automobilistes à modifier leurs habitudes de déplacement. Exo est un partenaire clé dans ce grand chantier de la mobilité pour lequel nous travaillons chaque jour. », commente François Bonnardel, ministre des Transports et ministre responsable de la région de l’Estrie.

« Le déploiement du programme exobus représente une avancée majeure pour exo en ce qui concerne l’amélioration de ses services. Les couronnes nord et sud de la région de Montréal sont en pleine expansion, et exo est très heureux que ses clients puissent, à terme, bénéficier d’un service d’autobus 100 % électriques. Nous remercions vivement le gouvernement du Québec pour le soutien de cette initiative qui permettra d’encourager l’utilisation d’un transport collectif tourné vers un avenir plus durable. », mentionne Sylvain Yelle, directeur général d’exo.

Faits saillants

Exo est un organisme public de transport en commun qui exploite 241 lignes d’autobus, 63 taxibus et 7 terminus dans la région métropolitaine de Montréal. Ses services d’autobus sont actuellement confiés à des transporteurs privés.

En 2019, exo a réalisé une analyse d’opportunité sur son modèle d’affaires qui conclut qu’il serait plus avantageux pour l’organisme s’il était propriétaire de sa flotte d’autobus et des garages pour l’accueillir. Dans la volonté d’harmoniser les processus d’affaires, ce nouveau modèle de services d’autobus rejoint celui qu’exo a déjà mis en place pour ses trains.

Les cibles du programme exobus pour 2040 consistent à acquérir environ 1 000 autobus 100 % électriques et à construire 10 garages afin d’assurer l’entretien et l’exploitation de ces véhicules.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


29 septembre 2022

Il sera possible de se faire vacciner pour la COVID-19 et l'influenza en même temps

Le directeur de la Santé publique le Dr Luc Boileau était de retour devant les médias après trois semaines sans avoir tenu de point de presse. Il a été question de la situation épidémiologique de la COVID-19 et de la campagne de vaccination contre l’influenza.  Le Dr Luc Boileau indique que la rentrée a été plus clémente que dans les deux ...

25 septembre 2022

Un comité parlementaire examine l'aide médicale à mourir et les troubles mentaux

Une psychiatre a déclaré devant le comité mixte spécial du Parlement sur l'aide médicale à mourir que les personnes atteintes de troubles mentaux peuvent souffrir pendant des décennies et que leur détresse est tout aussi valable que celle d'une personne souffrant de douleurs physiques. Les personnes souffrant «uniquement» de troubles mentaux ...

23 septembre 2022

Le nombre d’arrivées internationales au pays a augmenté en juillet

Le nombre d’arrivées internationales au Canada a augmenté en juillet dernier, mais il n’a pas encore retrouvé ses niveaux d’avant la pandémie, indique Statistique Canada. L’agence indique que 11 fois plus de voyages au Canada ont été effectués par des résidents américains en juillet comparativement à juillet de l’an dernier. Mais ce bilan ...