Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Sécurité routière

Le ministère des Transports rappelle l’importance de respecter le corridor de sécurité

durée 14h30
14 juin 2022
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par Mickael Couillerot, Journaliste

Le ministère des Transports du Québec profite du début de la saison estivale pour rappeler aux usagers de la route l’importance de respecter le corridor de sécurité afin de protéger toutes les personnes qui interviennent sur le réseau routier, y compris le personnel du Ministère qui veille sur le réseau en tout temps.

Dans le cadre de leurs fonctions, certains travailleurs et travailleuses doivent immobiliser leur véhicule sur un chemin public pour y effectuer des interventions. Lorsqu’un véhicule d’urgence, une dépanneuse ou un véhicule de surveillance est immobilisé et que sa flèche jaune lumineuse, ses gyrophares ou ses feux clignotants sont actionnés, la conductrice ou le conducteur qui s’apprête à le dépasser doit respecter un corridor de sécurité.

Après s’être assurés de pouvoir le faire sans danger, les usagers de la route doivent ralentir et s’éloigner le plus possible du véhicule immobilisé.

Témoignages de membres du personnel du Ministère

Les surveillantes et surveillants du réseau routier souhaitent sensibiliser les usagers de la route à l’importance de respecter le corridor de sécurité en leur présence. Voici deux témoignages à ce sujet :

« Le fait de ne pas respecter le corridor de sécurité peut faire en sorte de faucher une vie. On ne sait jamais, que ça soit la nôtre ou celle d’un automobiliste qui a mal vu l’indication ou qui n’y a pas porté attention. En général, quand les gens ne le respectent pas, et ça arrive, je trouve ça décevant et fâchant. », commente Mario Pelletier, centre de services de Québec.

« Ce qu’on voit, c’est que ça fonctionne beaucoup avec les gyrophares rouges et bleus des policiers, mais les gyrophares orange servent aussi à des intervenants qui portent assistance aux autres. Il est donc important de sensibiliser les usagers de la route au respect du corridor de sécurité, peu importe qui sont les intervenants présents sur le réseau. Nous, les surveillants routiers du ministère des Transports, on est là pour que les usagers de la route rentrent en sécurité chez eux, auprès de leur famille. Mais nous aussi, on aimerait ça rentrer à la maison en sécurité. », mentionne Michaël Lamy Desrosiers, centre de services de Trois-Rivières.

Faits saillants

L’article sur le corridor de sécurité a été ajouté au Code de la sécurité routière (CSR) il y a près de 10 ans, plus précisément le 5 août 2012.

Les usagers de la route qui ne se conforment pas à cette règle de conduite s’exposent à des amendes de 200 $ à 300 $ ainsi qu’à l’ajout de 4 points d’inaptitude à leur dossier.

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 15h00

La Maison Jean Lapointe souhaite rejoindre les jeunes en ligne avec l'initiative TBH

La Maison Jean Lapointe a lancé une initiative pour rejoindre les jeunes sur les réseaux sociaux afin de prévenir les dépendances aux drogues et à l'alcool chez les 12 à 17 ans. L'initiative TBH, pour «To be honnête», permettra à l'organisme de continuer à atteindre les jeunes de cette tranche d'âge pendant les vacances scolaires. La Maison ...

durée Hier 12h00

Le contenu haineux généré par l'IA est en augmentation, disent des experts

Le contenu haineux généré par l'intelligence artificielle (IA) est de plus en plus présent, selon des experts. «Je pense que tous ceux qui font des recherches sur les contenus haineux ou les médias haineux voient de plus en plus de contenus générés par l'IA», a affirmé Peter Smith, journaliste qui travaille pour le Réseau canadien ...

durée Hier 9h00

En moyenne un enfant par jour se rend aux urgences en lien avec une noyade

Au Québec, pendant les mois d'été, en moyenne un enfant par jour se rend aux urgences pour une noyade ou une quasi-noyade, selon une nouvelle étude. L'étude sera officiellement présentée en septembre lors du congrès annuel de l'Association canadienne de chirurgie pédiatrique, mais le Dr Hussein Wissanji, chirurgien pédiatrique à l'Hôpital de ...