Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Bilan annuel des directeurs de la protection de la jeunesse

Les DPJ du Québec souhaitent donner la parole aux enfants et aux adolescents

durée 08h00
15 juin 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Mickael Couillerot, Journaliste

Dans le cadre du 19e bilan annuel, les DPJ du Québec souhaitent donner la parole aux enfants et aux adolescents, les écouter et les mettre à l’avant-plan en tant que premiers artisans de leur développement.

Cette année, une hausse considérable du nombre de signalements traités est observée. Chaque jour, de plus en plus d’enfants et d’adolescents sont en détresse et font face à une réelle souffrance.

Les DPJ désirent être la voix de ces jeunes et faire valoir qu’il y a encore beaucoup à faire. Pendant la pandémie, les enfants et les jeunes ont montré qu’ils sont forts et résilients.

Statistiques provinciales 2021-2022

Nombre de signalements traités : 132 632, comparativement à 117 904 l’an dernier, ce qui représente une hausse de 12,5 %.

Nombre de signalements retenus : 43,688, en baisse de 2,3 % comparativement à l’an dernier.

Le taux de rétention des signalements se chiffre à 33 %. L’an dernier, il était de 37,9 %.

Les signalements proviennent majoritairement des employés d’organismes publics (34 %).

Le principal milieu de vie des enfants pris en charge par le DPJ demeure leur milieu familial (53,7 %). On constate encore cette année qu’une plus grande proportion d’enfants demeure auprès d’une personne significative (14,7 %).

Statistiques régionales 2021-2022 (Laurentides)

Nombre de signalements traités : 13 078, en hausse par rapport à l’an dernier (11 440).

Nombre de signalements retenus : 4 671, en hausse par rapport à l’an dernier (335).

Le taux de rétention des signalements est de 36,7 %. L’an dernier, il était de 37,9 % .

Les signalements proviennent majoritairement des employés d’organismes publics (34,5 %), suivi du milieu scolaire (24,3 %).

Le principal milieu de vie des enfants pris en charge par le DPJ est toujours le milieu familial (60,1 %).

Pour des informations complémentaires, rendez-vous sur santelaurentides.gouv.qc.ca.

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


23 février 2024

Les outils pour cesser de fumer sont connus, mais peu utilisés par les fumeurs

Une recherche indique que même si une majorité de fumeurs et d’anciens fumeurs récents du Québec connaissent les services d’aide pour renoncer au tabagisme, peu les utilisent.  Un document publié jeudi par l’Institut national de santé publique (INSPQ) ajoute que même les aides pharmacologiques et les services bien connus sont relativement peu ...

22 février 2024

Les hospitalisations des enfants pour des maladies respiratoires bondissent au Canada

Alors que de nombreux hôpitaux sont surchargés un peu partout à travers le pays, le nombre d'hospitalisations des enfants pour des maladies respiratoires a grimpé en flèche, revenant ainsi aux taux prépandémiques.  C'est ce que révèlent les données de l'Institut canadien d'information sur la santé (ICIS) publiées jeudi. Pour la période 2022-2023, ...

22 février 2024

Nouvelle plateforme pour aider les aînés à prendre en charge leur santé

Une nouvelle plateforme dévoilée officiellement jeudi vise à fournir aux aînés et à leurs aidants les informations dont ils ont besoin pour prendre en charge leur état de santé ― dans un contexte où, on le sait, il n'y a pas suffisamment de ressources pour répondre à tous les besoins d'une population vieillissante. Élaborée par la Fondation AGES ...