Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Courtiers immobiliers du Québec

Étude sur les ventes résidentielles trimestrielles pour Lanaudière

durée 16h00
12 juillet 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Mickael Couillerot, Journaliste

L’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ) vient de publier les plus récentes statistiques du marché immobilier résidentiel de la province de Québec, établies d’après la base de données provinciale Centris des courtiers immobiliers.

Le ralentissement dans l’activité transactionnelle a continué au deuxième trimestre 2022, avec un recul des ventes s’établissant à -14 % par rapport à un deuxième trimestre 2021 exceptionnel qui marquera les annales.

Selon Charles Brant, directeur du Service de l'analyse de marché de l'APCIQ, le marché québécois maintient une activité relativement soutenue, mais limitée par des inscriptions en vigueur qui demeurent à des niveaux historiquement faibles. Les prix continuent donc d’être sous pression, notamment à l’extérieur de la région de Montréal. 

Ventes

Tout comme au premier trimestre 2022, l’activité transactionnelle a connu un recul comparable pour toutes les catégories résidentielles. Les ventes de plex ont connu la diminution la plus importante, à 17 % par rapport au deuxième trimestre 2021, tandis que les unifamiliales ont enregistré un recul de 14 % et les copropriétés de 13 %.

À l’instar du premier trimestre, les ventes à l’extérieur des régions métropolitaines québécoises ont connu un recul plus important que la moyenne provinciale au deuxième trimestre de 2022.

Inscriptions en vigueur

Les inscriptions en vigueur se sont établies à 24 074 au deuxième trimestre 2022, une diminution de 9 % par rapport au deuxième trimestre de 2021, mais une augmentation sur une base trimestrielle consécutive.

Effectivement, le nombre de propriétés résidentielles à vendre dans la province s’était établi à 21 563 au dernier trimestre, un record historique pour le marché provincial.

Région de Lanaudière

L’activité transactionnelle dans l’agglomération de Joliette est demeurée comparable à celle du marché provincial au deuxième trimestre, avec un recul des ventes de 13 % comparé au deuxième trimestre de 2021. Les conditions de marché extrêmement serrées ont toutefois propulsé le prix médian des unifamiliales, de 19 % par rapport à la même période l’an passé.

Pour consulter le baromètre réunissant les données, rendez-vous au apciq.ca/marche-immobilier/

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


4 août 2022

COVID-19 : des équipes de vaccination iront dans les CHSLD et RPA

Aujourd’hui, le directeur de la Santé publique du Québec, le Dr Luc Boileau, est venu faire le point sur la situation de la COVID-19 dans la province. Il a débuté en mentionnant que, selon les données, on remarque la première baisse depuis sept semaines, autant les cas que les hospitalisations. Les absences au travail sont également en baisse. De ...

4 août 2022

Les Canadiens font de moins en moins confiance à leurs médecins

Les Canadiens feraient moins confiance à leurs médecins aujourd’hui qu’avant la pandémie, s’il faut en croire les résultats d’un sondage réalisé pour le compte d’une firme australienne en Australie, au Canada et aux États−Unis. Avant la pandémie, révèle l’enquête dévoilée récemment par Compare The Market, 87 % des Canadiens disaient faire ...

29 juillet 2022

« Vivre avec le virus, ne veut pas dire de vivre comme s'il n'y avait plus »

Le directeur national de la Santé publique, le Dr Luc Boileau, s’est à nouveau présenté devant les journalistes pour faire un point sur la situation actuelle concernant la COVID-19. Il a débuté en mentionnant qu’il y avait eu dans les dernières semaines une augmentation des cas dans les hôpitaux, mais que la majorité s’était présentée pour des ...