Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Courtiers immobiliers du Québec

Étude sur les ventes résidentielles trimestrielles pour Lanaudière

durée 16h00
12 juillet 2022
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par Mickael Couillerot, Journaliste

L’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ) vient de publier les plus récentes statistiques du marché immobilier résidentiel de la province de Québec, établies d’après la base de données provinciale Centris des courtiers immobiliers.

Le ralentissement dans l’activité transactionnelle a continué au deuxième trimestre 2022, avec un recul des ventes s’établissant à -14 % par rapport à un deuxième trimestre 2021 exceptionnel qui marquera les annales.

Selon Charles Brant, directeur du Service de l'analyse de marché de l'APCIQ, le marché québécois maintient une activité relativement soutenue, mais limitée par des inscriptions en vigueur qui demeurent à des niveaux historiquement faibles. Les prix continuent donc d’être sous pression, notamment à l’extérieur de la région de Montréal. 

Ventes

Tout comme au premier trimestre 2022, l’activité transactionnelle a connu un recul comparable pour toutes les catégories résidentielles. Les ventes de plex ont connu la diminution la plus importante, à 17 % par rapport au deuxième trimestre 2021, tandis que les unifamiliales ont enregistré un recul de 14 % et les copropriétés de 13 %.

À l’instar du premier trimestre, les ventes à l’extérieur des régions métropolitaines québécoises ont connu un recul plus important que la moyenne provinciale au deuxième trimestre de 2022.

Inscriptions en vigueur

Les inscriptions en vigueur se sont établies à 24 074 au deuxième trimestre 2022, une diminution de 9 % par rapport au deuxième trimestre de 2021, mais une augmentation sur une base trimestrielle consécutive.

Effectivement, le nombre de propriétés résidentielles à vendre dans la province s’était établi à 21 563 au dernier trimestre, un record historique pour le marché provincial.

Région de Lanaudière

L’activité transactionnelle dans l’agglomération de Joliette est demeurée comparable à celle du marché provincial au deuxième trimestre, avec un recul des ventes de 13 % comparé au deuxième trimestre de 2021. Les conditions de marché extrêmement serrées ont toutefois propulsé le prix médian des unifamiliales, de 19 % par rapport à la même période l’an passé.

Pour consulter le baromètre réunissant les données, rendez-vous au apciq.ca/marche-immobilier/

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Héma-Québec met en valeur ses bénévoles pour la Semaine de l'action bénévole

À l'occasion de la Semaine de l'action bénévole qui s'amorce dimanche, Héma-Québec souhaite mettre de l'avant la contribution des milliers de bénévoles qui participent à la collecte de produits sanguins dans la province.  Parmi eux figure Nicolas Bergeron, 24 ans, qui s'implique dans l'organisme depuis maintenant six ans. Il a effectué son ...

La Fête du voisinage de retour à Sainte-Thérèse

La 18e édition de la Fête du voisinage se tiendra le 8 juin prochain à Sainte-Thérèse. Propulsé par Espace MUNI, l’événement — anciennement la Fête des voisins — encourage les citoyens à tenir des rassemblements entre voisins afin de stimuler l’entraide au sein de la communauté, tisser des liens entre familles et augmenter la ...

Peu de recherches s'attardent au logement étudiant au Québec, selon un rapport

Même si les étudiants font partie des personnes les plus touchées par la crise du logement, peu de recherches s'attardent au portrait du logement étudiant au Québec, soutient un rapport de l'Institut national de la recherche scientifique (INRS),  produit avec la Chaire-réseau de recherche sur la jeunesse du Québec.  Dans le rapport «Défis en ...