Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

COVID-19

Le vaccin bivalent accessible dès demain

durée 15h30
7 septembre 2022
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Gabrielle Denoncourt
email
Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

Le directeur de la Santé publique, le Dr Luc Boileau a tenu une conférence de presse pour annoncer l’arrivée du vaccin bivalent et faire le point sur la situation sur la COVID-19. 

Malgré la rentrée scolaire et la reprise des activités, les experts remarquent que le nombre de cas est toujours en baisse, ainsi que l’absentéisme du côté du personnel de la santé. Le Dr Boileau ajoute qu’il s’agit des plus basses données depuis l’arrivée du variant Omicron.

De plus, les hospitalisations ont baissé de 20 % cette semaine. Si tout va bien, la Santé publique prévoit que tous ces indicateurs continueront de diminuer dans les semaines à venir. 

Arrivée du vaccin bivalent 

Le vaccin bivalent créé par Moderna sera disponible dès demain à compter de midi. Il se pourrait que dans les régions plus éloignées il soit disponible qu’à partir de vendredi. 

Ce nouveau vaccin serait plus efficace contre le variant Omicron, mais les autres ne demeurent pas moins efficaces en ce qui concerne les complications. 

Il est fortement conseillé aux moins de trente ans qui désirent recevoir une dose de rappel de demander le Pfizer, car il a été remarqué que le Moderna avait des effets sur les problèmes de rythme cardiaque.

Le bivalent sera priorisé pour les autres groupes d’âge. 

Vaccination pour l’Influenza

Après avoir observé la situation plus au sud, le directeur de la Santé publique explique que l’arrivée du virus grippal Influenza était plus hâtive que dans les cinq dernières années. 

En général, la campagne de vaccination pour les personnes à risque ne débute qu’en novembre, mais il a été décidé de devancer la date au mois d’octobre. Plus de détails devraient suivre dans les prochaines semaines. 

Il a été également remarqué que plus d’enfants et de jeunes adultes avaient été infectés par le virus, mais cela n’a pas augmenté les hospitalisations. 

Finalement, la Santé publique insiste les gens à profiter des activités extérieures pour voir leurs amis et famille dans le but de diminuer le risque d'infection. 

La situation demeure toujours sous surveillance et l'automne demeure une période critique. 

 

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 15h00

La proportion des jeunes avec un trouble anxio-dépressif atteint un sommet au Québec

La proportion des jeunes Québécois qui ont un trouble anxio-dépressif atteint un sommet, alors que 8,4 % des 15 à 29 ans ont reçu un diagnostic en 2021-2022. Les femmes sont deux fois plus touchées que les hommes, selon une mise à jour de cet indicateur publiée vendredi par l'Institut de la statistique du Québec. Les données montrent qu'en ...

durée Hier 12h00

Un programme est lancé pour outiller les familles migrantes dans le système de santé

Un programme pilote de deux ans vient d'être lancé par l'Hôpital de Montréal pour enfants (Le Children) et l'Hôpital St. Michael de Toronto pour aider les familles migrantes à naviguer dans le système de santé, plus particulièrement pour les jeunes aux prises avec une maladie chronique. Le programme vise à donner de l'information aux familles, ...

23 mai 2024

Sonia Bélanger a bon espoir d'élargir les soins palliatifs sans les agences privées

La ministre responsable des Aînés et ministre déléguée à la Santé, Sonia Bélanger, veut élargir l'accès aux soins palliatifs. Mais dans le contexte de la fin du recours aux agences privées, certains s'inquiètent de la faisabilité de cet objectif par manque de ressources. Dans le cadre d'un webinaire sur les soins palliatifs organisé jeudi par le ...