Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Rapport de la Commission sur les soins de fin de vie

De plus en plus de Québécois obtiennent l'aide médicale à mourir

durée 15h00
9 décembre 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne

De plus en plus de Québécois réclament l'aide médicale à mourir, selon les données recueillies par la Commission sur les soins de fin de vie, et ils sont du même coup plus nombreux à l'obtenir.

Au cours de la dernière année, 5 % des Québécois qui sont décédés ont eu recours à l'aide médicale à mourir, révèle le rapport annuel 2021-2022 de la commission chargée de surveiller l'application de la loi visant à permettre de mourir dans la dignité.

Ce taux représente une hausse significative par rapport à celui de 3,3 % enregistré en 2020-2021. 

La commission a déposé son rapport annuel à l'Assemblée nationale, vendredi, en plus de diffuser un communiqué de presse dans lequel son président, le Dr Michel Bureau, affirme que «le Québec continue de bien faire les choses» en matière de «respect des critères d'application de la Loi» et «du caractère de dernier recours de ce soin».

D'après les données transmises par la commission, 3663 personnes ont obtenu l'aide médicale à mourir entre le 1er avril 2021 et le 31 mars 2022. En comparaison, ce sont 2426 personnes qui y ont eu recours en 2020-2021 et 1776 personnes en 2019-2020.

Toujours selon la commission, malgré la hausse soutenue du nombre de patients qui se tournent vers ce service de dernier recours, on assure que 95 % d'entre eux étaient véritablement «en fin de vie, en raison d'une maladie grave et incurable causant des souffrances qui ne peuvent pas être apaisées par d'autres soins».

Par ailleurs, le Dr Bureau insiste sur le fait que le retrait du critère de fin de vie dans le texte de loi n'est pas en cause dans l'augmentation du nombre de cas.

Ugo Giguère, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


23 février 2024

Les outils pour cesser de fumer sont connus, mais peu utilisés par les fumeurs

Une recherche indique que même si une majorité de fumeurs et d’anciens fumeurs récents du Québec connaissent les services d’aide pour renoncer au tabagisme, peu les utilisent.  Un document publié jeudi par l’Institut national de santé publique (INSPQ) ajoute que même les aides pharmacologiques et les services bien connus sont relativement peu ...

22 février 2024

Les hospitalisations des enfants pour des maladies respiratoires bondissent au Canada

Alors que de nombreux hôpitaux sont surchargés un peu partout à travers le pays, le nombre d'hospitalisations des enfants pour des maladies respiratoires a grimpé en flèche, revenant ainsi aux taux prépandémiques.  C'est ce que révèlent les données de l'Institut canadien d'information sur la santé (ICIS) publiées jeudi. Pour la période 2022-2023, ...

22 février 2024

Nouvelle plateforme pour aider les aînés à prendre en charge leur santé

Une nouvelle plateforme dévoilée officiellement jeudi vise à fournir aux aînés et à leurs aidants les informations dont ils ont besoin pour prendre en charge leur état de santé ― dans un contexte où, on le sait, il n'y a pas suffisamment de ressources pour répondre à tous les besoins d'une population vieillissante. Élaborée par la Fondation AGES ...