Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Rapport de la Commission sur les soins de fin de vie

De plus en plus de Québécois obtiennent l'aide médicale à mourir

durée 15h00
9 décembre 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne

De plus en plus de Québécois réclament l'aide médicale à mourir, selon les données recueillies par la Commission sur les soins de fin de vie, et ils sont du même coup plus nombreux à l'obtenir.

Au cours de la dernière année, 5 % des Québécois qui sont décédés ont eu recours à l'aide médicale à mourir, révèle le rapport annuel 2021-2022 de la commission chargée de surveiller l'application de la loi visant à permettre de mourir dans la dignité.

Ce taux représente une hausse significative par rapport à celui de 3,3 % enregistré en 2020-2021. 

La commission a déposé son rapport annuel à l'Assemblée nationale, vendredi, en plus de diffuser un communiqué de presse dans lequel son président, le Dr Michel Bureau, affirme que «le Québec continue de bien faire les choses» en matière de «respect des critères d'application de la Loi» et «du caractère de dernier recours de ce soin».

D'après les données transmises par la commission, 3663 personnes ont obtenu l'aide médicale à mourir entre le 1er avril 2021 et le 31 mars 2022. En comparaison, ce sont 2426 personnes qui y ont eu recours en 2020-2021 et 1776 personnes en 2019-2020.

Toujours selon la commission, malgré la hausse soutenue du nombre de patients qui se tournent vers ce service de dernier recours, on assure que 95 % d'entre eux étaient véritablement «en fin de vie, en raison d'une maladie grave et incurable causant des souffrances qui ne peuvent pas être apaisées par d'autres soins».

Par ailleurs, le Dr Bureau insiste sur le fait que le retrait du critère de fin de vie dans le texte de loi n'est pas en cause dans l'augmentation du nombre de cas.

Ugo Giguère, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 10h30

FRAPRU: les loyers moins chers sont plus rares dans les régions métropolitaines

Ce sont les logements à plus bas loyer qui sont les plus rares dans les régions métropolitaines du Québec, selon ce qu'affirme le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) qui revient à la charge avec sa demande au gouvernement du Québec d’un financement accru de construction de nouveaux logements sociaux. Le FRAPRU signale que le ...

durée Hier 8h34

Les données de la SCHL confirment que la crise du logement s'aggrave au Québec

Il est de plus en plus difficile de se trouver un logement au Québec et ceux-ci sont de plus en plus chers. Les données publiées par la Société canadienne d’hypothèque et de logement (SCHL) confirment en effet que la crise du logement s’aggrave, tant en matière d’augmentation du coût des loyers que du manque criant de logements.  Bien que les ...

26 janvier 2023

Mieux manger aide à ralentir le déclin de la mémoire, selon une étude

Adopter de saines habitudes de vie peut ralentir le déclin de la mémoire qui accompagne le vieillissement, y compris chez les individus porteurs d'un gène qui augmente drastiquement le risque de souffrir de la maladie d'Alzheimer, démontre une nouvelle étude à laquelle a participé un chercheur de l'Université McGill. Une saine alimentation est ...