Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Grippe aviaire

Environnement Canada demande à la population de signaler les oiseaux morts

durée 12h00
17 juillet 2023
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne

Environnement Canada demande à la population de signaler les carcasses d’oiseaux morts qu’ils découvrent aux autorités afin de leur permettre de faire un suivi de la progression de la grippe aviaire, qui a fait des ravages l’année dernière. Toutefois, la situation est presque de retour à la normale cette année, selon un biologiste. 

La grippe aviaire est une maladie qui est présente de façon naturelle chez les oiseaux, explique Matthieu Beaumont, biologiste de la faune pour les opérations régionales du Service canadien de la faune, pour la région du Québec.

«Il y a eu un épisode de grippe aviaire l’année dernière qu’on dit hautement pathogène. C’est une nouvelle souche qui est venue de l’Europe, qui est arrivée au Québec puis au Canada lors des migrations du printemps 2022. Il y a eu des épisodes de mortalité», détaille M. Beaumont. 

Des éclosions ayant causé de nombreuses morts d’oiseaux ont été rapportées dans la région du Bas-Saint-Laurent en mai et en juin 2022, chez les eiders à duvet. L’espèce du fou de Bassan, dans le golfe du Saint-Laurent, a aussi connu des éclosions. 

«Il y a eu des épisodes un peu moins importants, notamment durant la migration d’automne, dans le sud du Québec. Dans le coin de Saint-Jean-sur-Richelieu, il y a eu des oies blanches qui ont été retrouvées mortes au mois de novembre», ajoute M. Beaumont. 

Cependant, en 2023, «la situation est presque normale comparativement à l’année dernière où il y a eu des épisodes de mortalité chez les oiseaux sauvages quand même assez importants», dit-il. 

Le public est malgré tout invité à signaler les oiseaux morts qu’il trouve à la ligne de signalement de leur province, indiquée sur le site web d’Environnement Canada. Ces informations permettent aux spécialistes de faire un suivi des mortalités liées à la grippe aviaire, notamment. 

Les espèces à signaler sont les oiseaux aquatiques, comme le canard, la bernache et le héron, ainsi que les charognards, incluant les urubus et les pygargues à tête blanche. 

Est-ce dangereux pour les humains?

Les cas de transmission de la grippe aviaire chez les humains sont «très rares», rassure Matthieu Beaumont. Dans tous les cas, il n’est pas recommandé de toucher une carcasse d’oiseau, rappelle-t-il. 

Les quelques cas de grippe aviaire chez l’humain touchent «souvent chez les ouvriers qui sont appelés à travailler lors d’une éclosion dans des installations agricoles», indique M. Beaumont. 

Cette maladie peut aussi être transmise aux animaux de compagnie, même si peu de cas ont été rapportés. Il ne faut donc pas laisser son chien, par exemple, s’approcher d’un oiseau mort. 

«Chez les mammifères, il y a eu des cas répertoriés surtout chez le renard, les charognards», précise le biologiste. 

———

Cette dépêche a été rédigée avec l'aide financière de la Bourse de Meta et de La Presse Canadienne pour les nouvelles.

Coralie Laplante, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 15h00

Des organismes s'inquiètent d’une montée de violence contre les jeunes LGBTQ+

Alors que se tient ce mercredi la Journée des chandails roses visant à sensibiliser contre l’intimidation dans les écoles, des organismes s’inquiètent d’une montée de la violence contre les jeunes de la communauté LGBTQ+.  Pour souligner cette journée, l’organisme communautaire Interligne invite la population à s’afficher avec un chandail rose en ...

durée Hier 12h00

Un printemps qui s'annonce clément, selon les prévisions de MétéoMédia

Le printemps fera le bonheur des amoureux de l'été, mais risque de décevoir les adeptes de sports d'hiver alors que les températures s'annoncent plutôt clémentes pour une bonne partie du Québec et de l'Ontario, selon les prévisions de MétéoMédia. Les amateurs d'activités hivernales ne devraient pas fonder trop d'espoir sur les prochaines semaines ...

27 février 2024

Pannes: Hydro-Québec veut inverser la tendance dès cette année

Au moment où les changements climatiques mettent son réseau électrique à rude épreuve, Hydro-Québec s’est donné l’objectif de réduire le nombre de pannes de 35 % d’ici 7 à 10 ans. La société d’État veut que ce nombre baisse dès cette année.  Hydro-Québec vise une baisse de 1 % en 2024. «Ça ne paraît pas beaucoup, mais si on regarde dans les ...