Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Environnement

Les humains ont consommé toutes les ressources que la Terre peut renouveler en un an

durée 09h00
3 août 2023
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

L'humanité aurait consommé mercredi la totalité des ressources que la Terre peut renouveler en une année selon l’ONG Global Footprint Network, qui calcule le «jour du dépassement».

Le «jour du dépassement» de la Terre indique la date à laquelle l'humanité a consommé (empreinte écologique) l’ensemble de que ce que les écosystèmes peuvent régénérer en une année (biocapacité).

Le 2 août marque donc la date à partir de laquelle les humains entrent dans un «déficit écologique» pour le reste de l’année.

Mais tous les pays ne consomment pas la même quantité de ressources. Ainsi, le Canada est l’un des pays qui a consommé ses ressources biologiques le plus rapidement.

À l’échelle planétaire, le «jour du dépassement» est ce mercredi, mais il était le 13 mars dernier pour les Canadiens.

«On est dans le Top 5 des pires pays», a souligné Amélie Côté, analyste en réduction à la source pour Équiterre.

«Si, dans le reste du monde, on vit à crédit, on peut dire qu’au Canada, on est en faillite sur le plan écologique», a souligné Amélie Côté.

«Seulement qu’au niveau des déchets électroniques et électroménagers, on en génère trois fois plus que la moyenne mondiale» et «cette consommation implique énormément d’extraction, de transformation de matériaux, de transport et de déchets», a ajouté celle qui s’intéresse particulièrement aux dossiers liés à la gestion des matières résiduelles et à la consommation.

Le «jour du dépassement» de la Terre est calculé en divisant la biocapacité de la planète (la quantité de ressources écologiques que la Terre est capable de générer cette année-là) par l'empreinte écologique de l'humanité (la demande de l'humanité pour cette année-là) et en multipliant par 365 — le nombre de jours dans une année.

Afin de respecter les ressources et les limites de la Terre, il faut, a souligné la porte-parole d‘Équiterre, repenser nos façons de se loger, de se transporter, de se nourrir et évidemment de consommer des biens.

«On doit transformer nos systèmes de production de biens de consommation et utiliser plus efficacement les ressources qui sont déjà extraites, qui ont servi à produire des biens, réduire le gaspillage des aliments pour éviter justement de piger comme on le fait dans les milieux naturels, puis d'aggraver la crise environnementale et climatique», a précisé Amélie Côté.

En 1970, le «jour du dépassement» était franchi le 29 décembre, et chaque année, ce moment survient de plus en plus tôt, à quelques exceptions près, dont l’année 2020, marquée par la pandémie de COVID-19.

Stéphane Blais, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Un plus grand nombre d'enfants exposés à la violence conjugale

À l’occasion de ce 21e bilan annuel, les directrices et directeurs de la protection de la jeunesse (DPJ) ont choisi d’unir leur voix pour parler d’un aspect important et souvent méconnu de leur travail : les enfants exposés à la violence conjugale. D'ailleurs, il y a eu une augmentation des cas d'enfants exposés à la violence conjugale.  La ...

L'Ordre des chimistes s'inquiète de la désinformation sur la crème solaire

La crème solaire est «sûre et efficace» lorsqu'elle est utilisée correctement, réitère l'Ordre des chimistes du Québec, au moment où des «informations erronées et mensongères» sont propagées à ce sujet sur les réseaux sociaux. Dans un communiqué publié mercredi, l'Ordre des chimistes se désole de voir que des influenceurs prétendent que les ...

durée Hier 18h00

Rapport de Banques alimentaires Canada: le taux de pauvreté serait sous-estimé

Le taux de pauvreté serait sous-estimé au pays, selon un rapport de Banques alimentaires Canada publié mardi. Banques alimentaires Canada estime que «le taux de pauvreté officiel du Canada ne donne pas une image complète de la faim et de l'insécurité alimentaire» au pays. L'organisation avance que 25 % des Canadiens auraient un niveau de vie ...