Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Environnement

Le Canada verse 200 millions $ au nouveau Fonds-cadre mondial pour la biodiversité

durée 12h00
25 août 2023
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne

Le Canada a annoncé le versement de 200 millions $ au nouveau Fonds-cadre mondial pour la biodiversité. Ce montant fait partie de l’engagement que le premier ministre Justin Trudeau avait pris à la COP15 à Montréal, de verser 350 millions $ «d'argent neuf» pour financer la protection de la biodiversité à l'international.

La création du nouveau Fonds-cadre mondial pour la biodiversité a été annoncée à Vancouver jeudi, à l’occasion de la septième Assemblée du Fonds pour l’environnement mondial. Cette assemblée accueille 185 pays jusqu’au 26 août.

Ce fonds est dédié à la protection de la biodiversité et la restauration de la nature dans les pays en développement et il a été créé pour mettre en œuvre certains des objectifs de l’accord Kunming-Montréal, ratifier au mois de décembre dernier à l’occasion de la 15e Conférence des parties (COP15).

«Un peu plus de huit mois se sont écoulés depuis que nous avons accueilli la COP15, et l’élan se poursuit avec le lancement du Fonds-cadre mondial pour la biodiversité. Le moment est venu de mettre en œuvre les mesures de préservation de la biodiversité, et ce, de toute urgence», a indiqué le ministre de l’Environnement, Steven Guilbeault, dans un communiqué.

Pour sa part, le ministre du Développement international, Ahmed Hussen, a souligné que le Canada devient le premier pays à contribuer au nouveau fonds. 

«Le nouveau Fonds-cadre mondial pour la biodiversité jouera un rôle clé dans la lutte contre la perte de biodiversité. Il s’y attaquera dans les pays en développement où les effets de la perte de la nature sont les plus importants», a écrit le ministre Hussen.

La COP15 s’était conclue par la signature de l’accord Kunming-Montréal qui comporte quatre objectifs et 23 cibles, dont la protection de 30 % des aires terrestres et marines de la planète d’ici 2030, ainsi que la mobilisation d’au moins 200 milliards $ par an en financement national et international lié à la biodiversité, provenant tant du secteur public que privé.

Stéphane Blais, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Dix cas de rougeole au Québec, la vaccination insuffisante inquiète la santé publique

Avec une dizaine de cas confirmés de rougeole, le Québec est l'épicentre de la transmission de ce virus au Canada. Le faible taux de vaccination dans la province inquiète les autorités de la santé publique, mais celles-ci assurent que des protocoles sont en place advenant une explosion des cas.  En conférence de presse à Montréal, lundi, le ...

Espèces en péril: 56 projets de conservation obtiennent du financement

Le ministre de l’Environnement et du Changement climatique, Steven Guilbeault, était à Montréal lundi matin pour annoncer le financement de 56 projets de conservation à travers le pays. Le Programme d’intendance de l’habitat pour les espèces en péril permet de financer des projets présentés par des collectivités, des citoyens et des organisations ...

1 mars 2024

Décès de Réal Massé personnage important de Lanaudière

C’est avec une immense tristesse que Tourisme Lanaudière souhaite informer ses partenaires et sa clientèle du décès d’un grand ambassadeur de la région de Lanaudière, monsieur Réal Massé, propriétaire et fondateur de la Pourvoirie Réal Massé, située à Saint-Zénon. Pour Denis Brochu, directeur général de Tourisme Lanaudière, « ...