Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Tribunal administratif du logement

Les hausses de loyer prévues par le TAL pour 2024 inquiètent les locataires

durée 12h00
17 janvier 2024
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne

Les estimations des augmentations de loyer publiées par le Tribunal administratif du logement (TAL), inquiètent fortement les associations de locataires. Les estimations du TAL, données à titre indicatif mais ne faisant pas force de loi sont de l'ordre de 4% pour l'année 2024, un record.

Le Regroupement des comités logement et associations de locataires du Québec (RCLALQ) rappelle, dans un communiqué publié mardi soir, que les locataires québécois ont déjà subi d'importantes hausses de loyer en 2023 et qu'ils sont en droit de refuser une augmentation de loyer qu'ils jugent abusive.

Dans son communiqué, le RCLALQ demande à la ministre de l'Habitation, France-Élaine Duranceau, de «décréter un gel immédiat des loyers» dans le but de mettre en place un contrôle des loyers «qui rendrait obligatoire l'utilisation des taux du Tribunal administratif du logement».

«Bon nombre de locataires acceptent une hausse abusive par crainte de représailles de leurs propriétaires. Avec les menaces d'éviction et la rareté des logements, les locataires n'ont pas grand pouvoir de négociation. Tant qu'on n'imposera pas un plafond obligatoire sur les hausses, l'explosion incontrôlée des loyers va se poursuivre », affirme le porte-parole du RCLALQ, Cédric Dussault, dans le communiqué.

Pour rappel, un locataire qui ne lancerait pas de démarches pour contester l'augmentation de son loyer est considéré comme l'acceptant. S'il souhaite contester l'augmentation, il doit envoyer un avis de réponse à son locateur dans un délai d'un mois suivant la réception de l'avis d'augmentation. Le TAL met à la disposition du public un outil de calcul d'augmentation de loyer sur son site internet afin de faciliter les négociations entre locateurs et locataires.

La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


23 février 2024

Les outils pour cesser de fumer sont connus, mais peu utilisés par les fumeurs

Une recherche indique que même si une majorité de fumeurs et d’anciens fumeurs récents du Québec connaissent les services d’aide pour renoncer au tabagisme, peu les utilisent.  Un document publié jeudi par l’Institut national de santé publique (INSPQ) ajoute que même les aides pharmacologiques et les services bien connus sont relativement peu ...

22 février 2024

Les hospitalisations des enfants pour des maladies respiratoires bondissent au Canada

Alors que de nombreux hôpitaux sont surchargés un peu partout à travers le pays, le nombre d'hospitalisations des enfants pour des maladies respiratoires a grimpé en flèche, revenant ainsi aux taux prépandémiques.  C'est ce que révèlent les données de l'Institut canadien d'information sur la santé (ICIS) publiées jeudi. Pour la période 2022-2023, ...

22 février 2024

Nouvelle plateforme pour aider les aînés à prendre en charge leur santé

Une nouvelle plateforme dévoilée officiellement jeudi vise à fournir aux aînés et à leurs aidants les informations dont ils ont besoin pour prendre en charge leur état de santé ― dans un contexte où, on le sait, il n'y a pas suffisamment de ressources pour répondre à tous les besoins d'une population vieillissante. Élaborée par la Fondation AGES ...