Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Indice CanTrust

L'anxiété économique élevée au Canada; la confiance envers les politiciens s'effrite

durée 12h00
13 février 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

 Les Canadiens sont stressés par la situation économique et ont peu confiance envers les politiciens ou les gouvernements pour gérer ces grands enjeux, suggère un nouveau sondage.

L'indice CanTrust annuel publié par Proof Strategies interroge les Canadiens sur leur niveau de confiance dans tous les domaines, des dirigeants politiques aux entreprises, en passant par les médias, les banquiers et les scientifiques.

L’édition 2024 montre que la peur des difficultés économiques, comme une récession ou le chômage, semble générer des niveaux d’anxiété plus élevés que lors de la pandémie de COVID-19.

«Nous avons été surpris de constater à quel point l'anxiété est montée», a souligné Bruce MacLellan, président de Proof Strategies.

«Les deux tiers des Canadiens déclarent ressentir actuellement de l'anxiété et du stress.»

Les femmes en particulier ont signalé des niveaux plus élevés d'anxiété économique et des niveaux de confiance plus faibles envers le système de santé et la démocratie canadienne que leurs homologues masculins.

Près de trois femmes interrogées sur quatre ont déclaré que l'économie avait accru leur niveau d'anxiété et de stress, contre moins de trois hommes sur cinq ayant participé au sondage.

«Si les gens n'ont pas l'impression de bénéficier d'un traitement équitable, s'ils ont l'impression de ne pas progresser ou de ne pas prendre soin de leur famille, ils commencent à perdre confiance», a expliqué M. MacLellan.

Il a cité en particulier la «question sur les valeurs», qui demande aux répondants d'évaluer une liste de valeurs fondamentales qui représentent le Canada.

«En ce qui concerne les femmes, chacune d'entre elles a chuté et leur confiance dans le fait que le Canada respecte ses valeurs est en déclin.»

Les politiciens en chute

Le sondage suggère également que la confiance des Canadiens envers les dirigeants politiques du pays pour apaiser ces craintes continue de s'enfoncer dans de nouvelles profondeurs, selon M. MacLellan.

«Je pense que les plus gros problèmes sont le comportement des politiciens et le fait qu'ils ne contribuent pas à ou n'instaurent pas la confiance», a-t-il avancé.

La confiance envers le premier ministre Justin Trudeau a chuté au cours des 12 derniers mois, a-t-il ajouté: alors que 36 % des personnes interrogées pensaient qu'il faisait bien les choses pour les Canadiens il y a un an, seulement 25 % le pensent maintenant.

Le mois dernier, la ministre des Finances, Chrystia Freeland, a évoqué l'inquiétude face au coût de la vie et au logement lorsqu'on lui a demandé pourquoi son gouvernement s'en sortait si mal dans les derniers sondages d'opinion.

Les dirigeants de l’opposition ne s’en sortent pas beaucoup mieux: la confiance du public à leur égard n’est que légèrement supérieure à celle de M. Trudeau. Environ 32 % ont déclaré qu'ils faisaient confiance au chef conservateur Pierre Poilievre ou au chef du Nouveau Parti démocratique (NPD), Jagmeet Singh, pour faire ce qu'il faut.

Dans l’ensemble, la confiance dans les politiciens était d’un maigre 17 %, ce qui, selon M. MacLellan, devrait être un signal d’alarme pour ceux qui se battent pour les votes.

Moins d’une personne interrogée sur quatre pensait que n’importe quel niveau de gouvernement – fédéral, provincial ou municipal – serait en mesure de résoudre la crise du logement abordable.

Seulement un répondant sur trois a déclaré croire que le Canada atteindrait ses objectifs nationaux en matière de climat, tandis qu'un peu moins de la moitié des répondants ont dit qu'ils faisaient confiance au gouvernement fédéral pour réagir en cas de catastrophe naturelle.

Au niveau provincial, 47 % ont affirmé qu'ils faisaient confiance aux provinces sur l'éducation, et 44 % en matière de santé publique.

Des lueurs d'espoir

Il y avait quelques lueurs d’espoir pour quelques institutions ou organisations.

Dans le sondage de 2023, seulement 30 % des répondants avaient confiance en Hockey Canada, quelques mois après que l'organisme sportif national eut vu l'ensemble de son conseil d'administration démissionner dans le cadre d'enquêtes sur sa gestion des allégations d'inconduite sexuelle contre des joueurs.

Cette année, la confiance envers Hockey Canada a bondi à 41 %.

Les médias d’information s’en sortent également mieux. Quelque 56 % des personnes interrogées ont déclaré faire confiance aux médias traditionnels pour fournir des informations fiables, et 49 % disent la même chose des journalistes.

C'est toutefois loin derrière la confiance accordée aux médecins (78 %), aux scientifiques (74 %) et aux enseignants (68 %), mais bien devant les banquiers (40 %) et les chefs religieux (30 %).

«C'est une époque brutale pour la confiance, a indiqué M. MacLellan. Une politique polarisée, des tensions économiques, une simple désinformation délibérée – et pourtant, il est encourageant de constater la confiance dans les médias d'information et la confiance croissante dans les experts, comme les scientifiques et les médecins.»

Dans le cadre de ce sondage, 1501 adultes canadiens ont répondu à un questionnaire entre le 3 et le 13 janvier. Les enquêtes en ligne ne peuvent pas se voir attribuer une marge d'erreur, car elles n'échantillonnent pas la population de manière aléatoire.

Mia Rabson, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


11 avril 2024

Il faut bâtir 1,3 M de logements d'ici 2030 pour répondre à la demande

Le directeur parlementaire du budget estime que le Canada devrait construire 1,3 million de logements supplémentaires d'ici 2030 pour répondre à la demande. Le rapport évalue combien de logements supplémentaires devraient être construits pour ramener le taux d'inoccupation du Canada à la «moyenne historique» de 6,9 % mesurée sur vingt ans, entre ...

11 avril 2024

Baisse de la proportion de Québécois qui consomment du cannabis

La proportion de Québécois âgés de 15 ans et plus ayant consommé du cannabis a diminué de 2022 à 2023, indiquent les données de l'Institut de la statistique du Québec dévoilées jeudi matin.  L'an dernier, près de 17 % de la population de 15 ans et plus avait consommé du cannabis dans les 12 derniers mois, alors que cette proportion était de 19 % ...

11 avril 2024

Les infirmières praticiennes spécialisées pourront prendre en charge des patients

Certaines infirmières praticiennes spécialisées en soins de première ligne pourront commencer dès la semaine prochaine à prendre en charge les personnes qui s'inscrivent au guichet d'accès à un médecin de famille. C'est ce qu'a annoncé jeudi le ministre de la Santé, Christian Dubé, qui a présenté ce changement comme une façon d'offrir aux ...