Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Forum agricole régional sur la qualité de l'eau

Un forum sur l'amélioration de la qualité de l'eau en milieu agricole

durée 11h00
12 mars 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par Salle des nouvelles

Le Forum agricole régional sur la qualité de l'eau qui s'est déroulé le 22 février au Centre culturel de Saint-Benoît, à Mirabel, a réuni différents acteurs.

Réalisé dans le cadre du Projet Récoltons le futur, des biologistes, des agronomes, des hydrogéomorphologues, des représentants gouvernementaux et des producteurs ont discuté des multiples solutions envisageables pour améliorer la qualité de l’eau en milieu agricole.

Une variété de solutions collaboratives

La qualité de l’eau en milieu agricole est menacée par l’érosion des berges, la dégradation des milieux naturels et le ruissellement de divers contaminants. Bien que ces problématiques ne soient pas exclusives à ce milieu, les terres agricoles sont souvent très grandes et appartiennent à un nombre restreint de propriétaires. Les producteurs sont donc bien placés pour jouer un rôle clé sur la santé des écosystèmes riverains, et ce, à court terme.

Toutefois, pour adresser efficacement cet enjeu collectif, ils ont besoin d’un réseau de soutien. C’est pourquoi les personnes concernées par la recherche et l’élaboration de pistes d'action ont été invitées à ce Forum. La programmation de la journée faisait place au partage d'un éventail de solutions pour agir de la limite des terres cultivables jusqu’au lit des cours d’eau. Des experts ont pris la parole dans le cadre de trois panels et différents acteurs de la protection de l’eau ont animé des kiosques, ouvrant ainsi le dialogue entre les producteurs et les personnes pouvant les appuyer dans leur démarche d’amélioration de la qualité de l’eau.

Une motivation ressentie pour passer à l’action

En fermeture d’événement, près de 50 % des producteurs présents ont manifesté leur désir de poursuivre la démarche pour éventuellement implanter un ou plusieurs aménagements sur leurs terres. Les types d’aménagements présentés aux producteurs ont été sélectionnés afin de limiter au maximum leur investissement en temps et en argent, soit via les programmes de financement gouvernementaux ou des projets clé en main menés par des organismes environnementaux ou de conservation. Un suivi sera assuré auprès d’eux pour faire de cette activité plus qu’une simple journée de sensibilisation, mais plutôt le premier pas vers une action concrète pour la santé des milieux humides et hydriques agricoles.

La suite du projet Récoltons le futur

Les présentations des experts ont été enregistrées et seront bientôt disponibles, permettant ainsi de diffuser les connaissances partagées et les discussions qui en ont émergées au-delà de la région. De plus, ce n’est pas la fin pour le projet Récoltons le futur.

Un événement de clôture destiné aux producteurs agricoles et découlant du Forum aura lieu plus tard cette année.

Pour plus d'informations, soyez à l’affût des réseaux sociaux d’Abrinord ou abonnez-vous à l’infolettre.

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


11 avril 2024

Il faut bâtir 1,3 M de logements d'ici 2030 pour répondre à la demande

Le directeur parlementaire du budget estime que le Canada devrait construire 1,3 million de logements supplémentaires d'ici 2030 pour répondre à la demande. Le rapport évalue combien de logements supplémentaires devraient être construits pour ramener le taux d'inoccupation du Canada à la «moyenne historique» de 6,9 % mesurée sur vingt ans, entre ...

11 avril 2024

Baisse de la proportion de Québécois qui consomment du cannabis

La proportion de Québécois âgés de 15 ans et plus ayant consommé du cannabis a diminué de 2022 à 2023, indiquent les données de l'Institut de la statistique du Québec dévoilées jeudi matin.  L'an dernier, près de 17 % de la population de 15 ans et plus avait consommé du cannabis dans les 12 derniers mois, alors que cette proportion était de 19 % ...

11 avril 2024

Les infirmières praticiennes spécialisées pourront prendre en charge des patients

Certaines infirmières praticiennes spécialisées en soins de première ligne pourront commencer dès la semaine prochaine à prendre en charge les personnes qui s'inscrivent au guichet d'accès à un médecin de famille. C'est ce qu'a annoncé jeudi le ministre de la Santé, Christian Dubé, qui a présenté ce changement comme une façon d'offrir aux ...