Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Consignes

Rougeole : un possible cas dans les Laurentides

durée 17h00
13 mars 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par Salle des nouvelles

En raison d’une hausse de circulation de la rougeole dans l’ensemble du Québec et d’une exposition possible dans les Laurentides, la Direction de santé publique du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des Laurentides invite la population à demeurer vigilante et à suivre les recommandations pour limiter la transmission de la maladie afin de protéger les plus vulnérables.

La rougeole est une maladie virale très contagieuse pouvant causer des complications graves notamment chez les enfants âgés de moins d’un an, les femmes enceintes et les personnes ayant un système immunitaire affaibli. Il est possible d’être infecté et d’attraper la maladie sans avoir été en contact direct avec une personne atteinte de la rougeole. En effet, il peut suffire de s’être trouvé dans la même pièce qu’une personne contagieuse, même durant une courte période.

La vaccination demeure le moyen le plus efficace de se protéger contre la rougeole

Au Québec, selon de calendrier régulier de vaccination, les enfants reçoivent le vaccin contre la rougeole à 12 et 18 mois. Toutefois, la vaccination est offerte gratuitement à toute personne née à partir de 1970 qui n’a jamais reçu le vaccin contre la rougeole ou qui n’a jamais eu cette maladie.

Il est à noter que les personnes nées avant 1970 sont considérées comme protégées contre la rougeole. Pour tous ceux et celles qui souhaitent vérifier leur statut vaccinal et avoir plus d’informations, il est possible de consulter Québec.ca/rougeole ou encore de téléphoner au 1 877 644-4545.

La prise de rendez-vous pour obtenir le vaccin contre la rougeole est disponible :

  •  En ligne sur Clic Santé;

  • Par téléphone au 1 877 644-4545, du lundi au vendredi, de 8 h à 18 h.

    Mesures préventives pour limiter la transmission de la rougeole

    Par mesure de précaution, il est conseillé de surveiller l’apparition des symptômes suivants : fièvre, congestion nasale avec écoulement nasal, toux, conjonctivite (yeux rouges qui coulent), yeux sensibles à la lumière et malaise généralisé. Par la suite, des rougeurs apparaissent au visage puis sur le corps.

    En cas de symptômes, la Direction de santé publique rappelle qu’il est important de s’isoler et d’éviter les contacts avec d’autres personnes. Se laver régulièrement les mains peut aider à réduire la propagation du virus de la rougeole.

    Si un déplacement pour une consultation médicale est nécessaire, il est fortement recommandé de :

  • Porter un masque;

  • Éviter d’utiliser les transports en commun;

  • Contacter la clinique médicale ou tout autre milieu de soins et services avant de se déplacer pour les informer de son état. Si ce n’est pas possible, dès son arrivée, d’informer le personnel à l’accueil.

Pour plus d’informations sur la rougeole, sa prévention, les lieux et dates d’exposition possible à un cas et les mesures à prendre, consultez Québec.ca/rougeole.

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 18h00

Des écologistes perturbent l'accès à l'Aéroport de Montréal

Des militants écologistes qui réclament la fin de tout nouveau projet d'exploitation fossile perturbent l'accès à l'Aéroport international Montréal-Trudeau. Des militants du groupe «The last generation» se seraient collé les mains au sol, sur l'une des voies qui mènent au débarcadère de l'aéroport de Montréal, mercredi vers 10 h. «Trois ...

durée Hier 15h00

Des médecins ont présenté des symptômes de stress post-traumatique durant la pandémie

Près d'un médecin sur cinq a présenté des symptômes de trouble du stress post-traumatique pendant la pandémie de COVID-19, révèle une nouvelle méta-analyse pilotée par un médecin de l'Université d'Ottawa. L'enquête a mesuré une prévalence de TSPT de 18,3 % parmi les médecins de 25 pays pendant la pandémie, ce qui est trois fois plus élevé que la ...

durée Hier 12h00

Nouvel espoir face au cancer du sein triple négatif

Un médicament déjà utilisé dans la lutte contre d'autres types de cancer du sein pourrait être utilisé face au cancer du sein triple négatif, un sous-type de cancer particulièrement agressif et susceptible de récidiver, démontrent des travaux réalisés au Centre universitaire de santé McGill. Le cancer du sein triple négatif touche environ 12 % ...