Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Au Canada

Saison des feux de forêt: les conditions font craindre le pire

durée 18h00
10 avril 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

La saison des incendies de forêt s’annonce hâtive au Canada et certains indicateurs font craindre le pire pour les prochains mois.

La saison de 2023 avait ravagé plus de forêts et déplacé plus de personnes que toute autre saison jamais enregistrée au pays et rien n’indique que 2024 sera meilleure.

«Il y a plusieurs tendances inquiétantes. Nous nous attendons à des températures  au-dessus des moyennes partout au pays», a indiqué le ministre fédéral de la Protection civile, Harjit Sajjan, lors d'une conférence de presse mercredi.

Son collègue Jonathan Wilkinson, ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, a ajouté que le gouvernement «se prépare au pire, mais espère le meilleur». 

Des températures supérieures aux normales saisonnières qui continuent d’être observées dans l’ensemble du pays, une faible couverture neigeuse et la sécheresse des sols sont parmi les indicateurs qui font en sorte que les autorités sont dans un état d’alerte élevée.

«El Niño et les changements climatiques auront un impact sur le printemps et l’été 2024», peut-on lire dans un document préparé par Sécurité publique Canada et transmis aux médias mercredi.

Actuellement, 70 feux de forêt sont recensés au pays, principalement dans l’Ouest. 

Prévisions à court terme

Lors d’une séance d’information technique mercredi matin, des représentants du gouvernement fédéral ont indiqué «qu’un risque d'incendie précoce et supérieur à la normale est possible dans l'ouest du Canada, l'est de l'Ontario et le sud du Québec» au mois d’avril.

Pour le mois de mai, «un risque d'incendie supérieur à la normale est possible dans les Prairies, dans l'est et le sud de la Colombie-Britannique, dans le nord de l'Ontario et dans l'ouest du Québec».

Toutefois, à long terme, il est plus difficile d’évaluer les risques en raison de la «grande incertitude des prévisions de précipitations».

«On pourrait avoir une autre saison d’incendie record cette année», a indiqué l’un des fonctionnaires du gouvernement.

Stéphane Blais, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 15h00

La Maison Jean Lapointe souhaite rejoindre les jeunes en ligne avec l'initiative TBH

La Maison Jean Lapointe a lancé une initiative pour rejoindre les jeunes sur les réseaux sociaux afin de prévenir les dépendances aux drogues et à l'alcool chez les 12 à 17 ans. L'initiative TBH, pour «To be honnête», permettra à l'organisme de continuer à atteindre les jeunes de cette tranche d'âge pendant les vacances scolaires. La Maison ...

durée Hier 12h00

Le contenu haineux généré par l'IA est en augmentation, disent des experts

Le contenu haineux généré par l'intelligence artificielle (IA) est de plus en plus présent, selon des experts. «Je pense que tous ceux qui font des recherches sur les contenus haineux ou les médias haineux voient de plus en plus de contenus générés par l'IA», a affirmé Peter Smith, journaliste qui travaille pour le Réseau canadien ...

durée Hier 9h00

En moyenne un enfant par jour se rend aux urgences en lien avec une noyade

Au Québec, pendant les mois d'été, en moyenne un enfant par jour se rend aux urgences pour une noyade ou une quasi-noyade, selon une nouvelle étude. L'étude sera officiellement présentée en septembre lors du congrès annuel de l'Association canadienne de chirurgie pédiatrique, mais le Dr Hussein Wissanji, chirurgien pédiatrique à l'Hôpital de ...