Publicité

23 août 2021 - 17:00

Le 28 août au Complexe ICAR de Mirabel 

Le pilote Ray Junior Courtemanche de retour sur les circuits

Par Catherine Deveault

Au cours de la fin de semaine du Grand Prix de Trois-Rivières, Ray Junior Courtemanche a démontré son talent et prouvé qu’il prenait au sérieux son retour dans la série NASCAR PINTY’s. Le pilote de l’équipe Team 3 Red/Ed Hakonson Racing s’est démarqué dans une Chevrolet avec une 12ième position alors qu’il n’avait touché à aucun volant depuis plus de cinq ans et qu’il n’avait participé à aucune course préliminaire auparavant. 

« J'étais déterminé à faire un retour compétitif. Je voulais montrer que ce n'était pas juste un coup de tête, que même après une longue absence, je peux encore aspirer à de bons résultats, » affirme avec fierté l’homme d’affaires, Ray Junior Courtemanche. À Trois-Rivières, il était 19ième au fil de départ et a réussi remonter jusqu’à la 12ième position à l’arrivée. 

Le 28 août prochain, il sera de nouveau en piste au circuit Complexe ICAR de Mirabel. Cette course représente énormément à ses yeux car elle marque son retour dans sa région, là où il réside et travaille. Pour ce deuxième départ dans la série NASCAR PINTY’S, Ray Junior Courtemanche affirme qu'il sera plus prêt que jamais. 

« C'était notre première course, à Trois-Rivières. Avec les prochains ajustements, on retourne avec un TOP 10 en tête pour ICAR, chez nous à Mirabel, » promet-il. 

Pilote et homme d'affaires

Ray Junior Courtemanche se décrit comme un pilote de course automobile qui sort de l’ordinaire. Il affirme avoir un talent inné pour la course tout comme pour les affaires. Conduire une voiture au sein de la même écurie que Jason Hathaway, le champion de la série NASCAR Pinty’s en 2020 (maintenant chef d’équipe de Ray), prouve selon lui hors de tout doute qu’il est là avec un esprit de gagnant. 

Ray Junior Courtemanche termine sa participation avec la voiture numéro 8 en NASCAR PINTY’S au programme double du Canadian Tire Motorsport Park de Bowmanville, Ontario les 4 et 5 septembre. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.