Publicité

4 juillet 2021 - 07:00

Vaccination contre la COVID-19

Plus de flexibilité aux personnes en attente de leur deuxième dose

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

Voici un rappel des annonces du ministère de la Santé. En plus de pouvoir devancer leur rendez-vous pour la deuxième dose de vaccin contre la COVID-19, les Québécois peuvent maintenant le faire en obtenant un vaccin différent que celui reçu en première dose et peuvent désormais modifier le lieu du rendez-vous en question. 

Notons que la plateforme offrira des plages horaires dans des lieux se trouvant dans la même région que le site de vaccination initial. Jusqu'à maintenant, la plateforme offrait uniquement la possibilité de recevoir la deuxième dose au même site de vaccination choisi lors de l'administration de la première dose.

Rappelons que depuis quelques jours, il est possible de se présenter à une clinique sans rendez-vous pour recevoir le vaccin Moderna, et ce, peu importe le vaccin utilisé, lors de l’injection de la première dose. Plusieurs cliniques offrent également les vaccins d'AstraZeneca et de Pfizer en sans rendez-vous.

« Malgré les projections à la baisse du nombre de doses de Pfizer à recevoir au cours des prochaines semaines, les rendez-vous qui ont été déjà pris pour recevoir ce vaccin en deuxième dose seront tous honorés », assure le ministère.

Les personnes qui souhaitent modifier le lieu ou le vaccin sont invitées à se rendre sur la page Québec.ca/vaccinCOVID pour accéder à la plateforme habituelle de prise de rendez-vous.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.