Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
3 novembre 2010 - 15:57

Hydro-Québec ne gâte pas les Laurentides

Par Eric Busque

Sur les quelque 17.6 millions de dollars distribués par Hydro-Québec en 2009-2010, à peine 90 000$ sont venus dans la région des Laurentides.

L'Agence QMI a obtenu, grâce à la loi d'accès à l'information, la liste complète des dons et commandites d'Hydro-Québec et il en ressort que la région des Laurentides est l'enfant pauvre du Québec. Au total, Hydro-Québec a donné 17 669 299$ à près de 650 organismes, groupes et événements de la province.

C'est dans le domaine de la « culture » qu'Hydro a été la plus généreuse en distribuant un peu plus de 5 millions de dollars. 14 dons ont été effectués dans les Laurentides à ce chapitre, les plus importants se chiffrant à 5 000 $ chacun au Festival classique des Hautes-Laurentides, à l'Orchestre philharmonique du Nouveau-Monde, à la Société nationale des Québécois (SNQ) des Hautes-Rivières, à la SNQ des Laurentides et à Visionnarts.

La Comédie Humaine, de Sainte-Marthe-sur-le-Lac a obtenu 3000 $ alors que le théâtre Lionel-Groulx de Saint-Thérèse s'est vu octroyer 2500 $.

Dans le domaine de la « santé », c'est la Fondation de l'hôpital régional de Saint-Jérôme qui hérite du plus gros montant avec 25 500 $. La Fondation de Mont-Laurier (3 000 $) et de l'hôpital de Rivière-Rouge (500 $) sont loin derrière. Les Laurentides n'ont hérité que de 29 000 $ sur les 2 461 500$ offerts par Hydro.

Du côté des « partenaires socio-économiques », la Chambre de commerce et d'industrie Thérèse-de-Blainville a mis la main sur 6 000 $. Les chambres de Sainte-Agathe-des-Monts (2 500 $) et de Mirabel (1 500 $) ont aussi été appuyées financièrement.

Au niveau sportif, seul l'Association régionale de loisirs pour personnes handicapées des Laurentides (2 000 $) et le club de voile des Laurentides (1 250 $) ont reçu des dons.

À noter que les Laurentides n'ont rien hérité dans les domaines de l'éducation, de l'environnement et du développement durable, des sciences et du secteur socio-humanitaire.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.