Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
20 décembre 2017 - 11:30

La ville de Saint-Eustache choisit inLibro et Koha pour sa bibliothèque

Par Salle des nouvelles

La bibliothèque municipale de Saint-Eustache pourra compter sur l'expertise de l'entreprise inLibro et sur le logiciel de gestion de bibliothèque Koha pour gérer l'ensemble des opérations de la bibliothèque.

L'entreprise inLibro prend ainsi en charge l'installation et le paramétrage de Koha, la migration des données, la formation, le soutien ainsi que le développement sur mesure de nouvelles fonctionnalités afin d'offrir à la ville de Saint-Eustache un service clés en main.

Koha est utilisé dans plus de 15 000 bibliothèques à travers le monde et est reconnu pour sa puissance et sa stabilité. À titre de logiciel libre, il bénéficie d'une communauté internationale de programmeurs dynamiques. Koha inclut l'ensemble des modules utilisés en bibliothéconomie tels que le catalogage, la circulation, la gestion des utilisateurs, les acquisitions, les périodiques, les rapports et statistiques, l'accès au portail (OPAC) pour les appareils mobiles et la compatibilité avec les bornes d'auto-prêt et la technologie RFID. Koha gère ainsi l'ensemble des opérations de gestion des documents physiques et numériques de la bibliothèque.

Les modules de Koha développés par l'entreprise inLibro intègrent le prêt de livres numériques PretNumerique.ca et le prêt de magazines et de publications numériques du service Zinio. inLibro a également développé un module très apprécié par les bibliothèques municipales québécoises qui permet de facilement générer les statistiques pour l'enquête annuelle sur les bibliothèques publiques.

Dans le cadre du projet mené avec Saint-Eustache, inLibro a paramétré Koha pour permettre l'utilisation des plaques de prêt RFID, des bornes d'auto-prêt, de la chute à livres intelligente, de la borne de prêt d’iPad et du portique de sécurité. La gestion des ordinateurs publics et de l’impression est prise en charge par le logiciel libre Libki qui a été considérablement amélioré par l’entreprise. La bibliothèque de Saint-Eustache utilisait le logiciel de gestion de bibliothèque Millénium de la firme Innovative Interfaces, inc. avant de passer à Koha.

Jean-Serge Paquette, Directeur des TI à la ville de Saint-Eustache explique les raisons derrière le choix de Koha :

« La Ville de Saint-Eustache a choisi Koha comme SIGB afin d’avoir un logiciel de classe internationale tout en conservant la possibilité de l’adapter facilement à son environnement technologique. De plus, cette approche permet à la Ville de se libérer du syndrome des “mains attachées” trop souvent associé au mode de fonctionnement des logiciels dits propriétaires. L’implantation s’est faite sans surprises et la maîtrise de la firme inLibro dans le domaine de la bibliothéconomie a permis à tous les intervenants de travailler en confiance pendant la période de transition. »

La Ville de Saint-Eustache s'ajoute à la liste des clients d’inLibro tels que les villes et municipalités d’Alma, Chelsea, Chibougamau, les Îles-de-la-Madeleine, Rigaud, Saint-Zotique, Thetford Mines et Victoriaville; 40 cégeps; des écoles privées; différents conseils scolaires canadiens; des ministères et institutions comme Bibliothèque et Archives nationales du Québec, le ministère de la Culture et des Communications et celui de la Sécurité publique; le réseau Santécom et plusieurs hôpitaux du Québec ainsi que d’autres organisations situées sur le territoire canadien.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.