Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
30 avril 2015 - 08:00

Documentaire

Les 5 prochains : tout n'est pas drôle dans le métier d'humoriste

Fanny Arnaud

Par Fanny Arnaud, Journaliste

La seconde saison de l'émission Les 5 prochains débute sur ICI ARTV le 12 mai et les humoristes présenteront en personne leur spectacle à la salle Pierre Legault de Rosemère, le 26 novembre.

Les 5 prochains ce sont les humoristes Fred Dubé, Virginie Fortin, Katherine Levac, Pierre-Bruno Rivard et Phil Roy. Dans cette série documentaire, ils dévoilent la face cachée de leur métier.

Pour Virginie Fortin, ce qui n'est pas drôle, c'est l'envers du décor, le travail, le stress.

Pour Pierre-Bruno Rivard, ce sont les 10 minutes qui précèdent l'entrée sur scène, l'angoisse, le doute.

Alors que pour Phil Roy, c'est de se confronter au public.

«Tu écris un texte, tu le joues en spectacle et après il faut le réécrire», dit-il.

Mais, il ajoute que ce qui est le plus surprenant est de constater que, finalement, tous les cinq traversent les mêmes épreuves.

Comprendre

Pendant les huit épisodes de 30 minutes, le spectateur pourra voir la préparation du spectacle qui sera joué à Rosemère, mais aussi suivre les humoristes dans leur carrière respective.

«On voit nos vies, nos familles, notre entourage, mais ça reste un documentaire, ce n'est pas de la télé- réalité», précise Katherine Levac. 

Fred Dubé explique que l'émission entre dans «la bulle de l'humour» et cherche à intellectualiser ce métier.

Pierre-Bruno Rivard ajoute que ce documentaire aide à comprendre les humoristes.

«Ça donne des clefs au public, il découvre d'où l'on vient et qui on est.»

Informations : l'émission sera diffusée à partir du 12 mai, tous les mardis à 19h, sur ICI ARTV, pour en savoir plus sur le spectacle, consultez le site d'Odyscène.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.