Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
14 août 2018 - 11:14 | Mis à jour : 11:27

Le dernier week-end du Saint-Jérôme Folk

Par Salle des nouvelles

Saint-Jérôme Folk et la Ville de Saint-Jérôme vous attendent pour le dernier week-end du festival, les 16, 17 et 18 août.  Tous les spectacles, extérieurs et en salle, sont gratuits! 

 

Ce week-end s'amorce le jeudi 16 août, alors que le public pourra profiter d'une prestation matinale des Free Cats, de 6 h à 8 h à la gare de train Saint-Jérôme.

 

Puis, à 20 h, place à Daniel Boucher qui prendra d'assaut la scène de la Salle Antony-Lessard, où il présentera en avant-première son tout nouveau spectacle qu'il a pu travailler en résidence au festival. À la Place des Festivités, dès 20 h 30, Raphaël Roberge, Zen Bamboo et Foreign Diplomats se succéderont sur scène.

 

Toujours à la Salle Antony-Lessard à 20 h, Daniel Boucher présentera à nouveau son spectacle en primeur. À Place des Festivités, dès 20 h 30, le public pourra découvrir Helena Deland et voir la prestation de Matt Holubowski.

 

Enfin, pour finir en beauté, le samedi 18 août, Adam Karch reviendra au Parc du Curé-Labelle de 12 h à 14 h dans le cadre du pique-nique acoustique. À 20 h, Karen Youg et Marianne Trudel, viendront fouler à leur tour les planches de la Salle Antony-Lessard. À la Place des Festivités, le festival se clôturera dès 20 h 30, avec Lisa Leblanc, précédée du duo Les Deuxluxes.

 

Pour les spectacles présentés à la salle Antony-Lessard, les gens doivent réserver leurs places gratuitement sur le site d'Eventbrite.

La programmation complète est disponible au sjfolk.ca ou sur la page Facebook du festival.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.