Publicité
26 juillet 2019 - 11:30

Place des Festivités

Un spectacle unique en hommage à Boule noire à Saint-Jérôme

Par Salle des nouvelles

Le samedi 3 août, à 21 h, des milliers d’adeptes du passionné Georges Thurston chanteront à l’unisson ses multiples succès tels Aimes-tu la vie comme moi?, Loin, loin de la ville et Aimer d’amour avec onze prestigieux artistes qui lui feront un ultime adieu à la place des Festivités de Saint-Jérôme. 

 « Cette célébration s’inscrit dans le quadruple hommage offert à Georges par la Ville de Saint-Jérôme d’ici octobre 2020. Quel cadeau fabuleux! » confie Lorraine Cordeau, instigatrice du projet, imprésario, partenaire et épouse du regretté Thurston, alias Boule noire.

Le célèbre orphelin qui a grandi au sein d’une vingtaine de foyers nourriciers a fait ses premiers pas dans le show-business sur une scène et à une station de radio locales.

Bien que adulé sur les deux continents, il a toujours gardé une affection profonde pour son port d’attache. En retour, plus de 4 000 Québécois venus de partout lui manifestaient une reconnaissance infinie à ses funérailles. Du jamais vu à la cathédrale où, enfant de chœur, il aimait servir la messe.

Le musicien/compositeur aux styles variés, honoré moult fois par la SOCAN, sera présent sur écran géant et aussi à la toute fin du spectacle grâce à un enregistrement secret de sa voix légué peu avant de nous quitter.

« Message typique émouvant! », ajoute son fils Maxime Thurston.

 Le spectacle est mis en scène par Judi Richards, une collaboratrice de longue date : 

« Ce spectacle souvenir dance, pop, soul, R&B, reggae, présenté gratuitement, fera "groover" au max! », promet Stéphane Ménard, producteur et directeur musical.  

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.