Publicité
15 octobre 2019 - 06:00

Hommage

Lumière sur la vie de Simone Monet-Chartrand, militante du droit des femmes

Par Salle des nouvelles

Pendant plus d’un demi-siècle, Simone Monet-Chartrand a été de toutes les luttes au Québec : droits des femmes, pacifisme, libertés civiles, syndicalisme. Dans le cadre du 100e anniversaire de sa naissance, la Société nationale des Québécoises et Québécois, région des Laurentides (SNQL) invite la population à une soirée spéciale, le 21 novembre à 19h à la Salle Antony- Lessard, à Saint-Jérôme.

À cette occasion, la SNQ des Laurentides présentera le film "Une vie comme rivière", en présence des coréalisateurs Diane Cailhier et Alain Chartrand, fils de Simone Monet-Chartrand. Cette projection sera suivie d’un échange.

Si les femmes d’aujourd’hui peuvent être fières de la place qu’elles occupent dans toutes les sphères de la société québécoise, c’est en partie grâce à des militantes de la première heure, comme Simone Monet-Chartrand. Ce film retrace les grands évènements qui jalonnent l’histoire de la lutte des femmes depuis l’obtention du droit de vote (en 1940).

Hommage posthume à la fondatrice de la Fédération des femmes du Québec

Simone Monet-Chartrand est l’une des cofondatrices de la Fédération des femmes du Québec et a
participé à la création de l’Institut Simone de Beauvoir. Durant toute sa vie, elle forme des femmes aux modalités des assemblées publiques, des forums décisionnels ou des conseils d’administration, donne des formations et prend la parole dans les des associations féministes.

Dans les années 1960, Simone Monet-Chartrand adhère au Rassemblement pour l’indépendance
nationale
(RIN), puis prend sa carte du Parti Québécois. Elle souhaite que la nation québécoise obtienne ses propres institutions nationales.

 

Il est possible de rendre un hommage à titre posthume à cette femme d’exception et échanger avec les invités. Les places étant limitées, vous devez, pour participer à cet évènement, réserver votre place en téléphonant au 450 438-4129. L’entrée est libre (contribution volontaire).

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.