Publicité
14 novembre 2019 - 09:00

10e édition

Le Salon des métiers d’art de Lorraine a reçu 2400 visiteurs

Par Salle des nouvelles

Près de 2 400 visiteurs étaient au rendez-vous du 8 au 10 novembre pour découvrir les gens de talent sélectionnés avec soin pour la 10e édition du Salon des métiers d’art de Lorraine.

Tout au long de l’événement, on sentait le bonheur des artisans et des auteurs de partager le fruit de leur talent. Les visiteurs ont quant à eux pris grand plaisir à déambuler parmi les kiosques et à faire de belles découvertes.

Deux fabricantes de bougies sacrées "Coup de coeur 2019"

De plus, 45 chèques-cadeaux de 25 $, offerts par les artisans et les auteurs, soit un chèque-cadeau par kiosque, ainsi que 150 sacs réutilisables, offerts par la Ville de Lorraine, ont été remis au hasard à des visiteurs durant les trois jours.

Durant leur passage, les visiteurs ont voté pour leur kiosque préféré, déterminant les artisanes Angie Belmonte et Valérie Arseneault (Les Allumeuses, bougies) «Coup de cœur 2019». Les deux
gagnantes auront droit à un kiosque gratuit au Salon des métiers d’art 2020 pour offrir de nouveau leurs bougies.

Kathryne Bourgeois (Focus Pokatus, art sculptural en laine feutrée) puis Sophie L’Allier (SOSO, textile) se sont glissées respectivement en 2e et 3e  place.

En une décennie, le Salon a accueilli, près de 20 000 visiteurs. Un témoignage de l’engouement de la population pour l’art, le beau et le talent des créateurs d’ici.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.