Publicité

7 mars 2020 - 07:00

Pour son 15e anniversaire

Le Théâtre de la petite comédie invite à résoudre un meurtre mystérieux

Par Salle des nouvelles

Pour clôturer l'année de célébration de son 15e anniversaire, le Théâtre de la Petite Comédie convie la population à un Souper Meurtre et mystères. L'événement aura lieu le samedi 25 avril, à la Maison des citoyens de Saint-Eustache.

L'action se situe en 1943. Commandant en grade de la Allan Line de Montréal, le propriétaire du manoir Globensky, Pierre de Grandmaison est retrouvé mort, empoisonné part une dose de cyanure dilué dans son thé. Qui avait intérêt à le voir mort ? À qui profite le crime ? Ce décès est-il relié à la cupidité ou à une simple vengeance ?

Pour vivre un brin de folie, le Théâtre de la petite comédie invite à passer une soirée autour d'un repas, en bonne compagnie théâtrale. Un maître de cérémonie, accompagné d'une équipe de comédiens et comédiennes, guidera sur la piste du meurtrier. Les participants qui le souhaitent sont même invités à arborer des vêtements d'inspiration des années quarante.

Dans une formule "Apportez votre vin", l"événement débutera à 18h par un cocktail, suivi d'un souper trois services. Surprises et de rebondissements sont au programme, selon l'équipe. Les billets sont en vente dès maintenant. Jusqu'au 20 mars, les billets sont disponibles en prévente au coût de 40$; après cette date, ils seront au tarif régulier de 50$. Pour plus de renseignements, contacter Julie Brassard à [email protected] ou au 514-571-7164, ou Gisèle Quenneville par téléphone au 514-638-7279.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.