Publicité

14 juillet 2020 - 17:30

Art public

Sainte-Thérèse: quand l’art raconte l’histoire à travers une sonate

Par Salle des nouvelles

La Ville de Sainte-Thérèse  a installé il y a une semaine l’œuvre "Sonate pour un Village" de l’artiste Isabelle Gagné, sur l’un des murs extérieurs du Quartier Belmont. Cet imposant et coloré panneau lumineux peut être admiré à l’intersection des rues Dubois et Turgeon.

C’est grâce à un concours ayant pour thème Le patrimoine thérésien : l’histoire des pianos que l’artiste Isabelle Gagné s’est démarquée par sa créativité et sa démarche artistique.

« Ce fut un réel bonheur de réfléchir et de créer une œuvre dédiée à être exposée dans un espace public de ma région natale, d’autant plus que la thématique abordée s’inscrivait naturellement dans mon cycle actuel de création sur la mémoire et le patrimoine. Pour ce projet, j’ai exploré l’histoire du Village de Sainte-Thérèse, ses traces et archives numériques ainsi que sa géographie. Ce secteur s’inscrit aussi plus intimement dans ma mémoire pour l’avoir arpenté plusieurs fois durant mes études au Collège Lionel-Groulx », explique l’artiste Isabelle Gagné.

Ce projet d’art public est le second de trois panneaux lumineux qui seront installés au Village d’ici 2021. En 2019, l’œuvre "Covoiturage" de Yannick Picard, sur le thème de la collectivité, a été affiché sur le mur du café les Allumé(e)s. Le troisième panneau prévu en 2021 abordera le thème de la famille et sera installé sur la Maison du Citoyen.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.