Publicité

11 février 2021 - 09:00

Carte blanche à Philippe Jetté

« Explorons nos traditions et celles de notre entourage » à Repentigny

Par Catherine Deveault

La Ville de Repentigny donne Carte blanche à Philippe Jetté pour réaliser un projet de médiation culturelle avec ses citoyens. Philippe propose le projet « Explorons nos traditions et celles de notre entourage ». Cette démarche, présentée par l’Espace culturel de Repentigny, se déroulera les mercredis, du 10 au 31 mars 2021, à 19 h en ligne sur la plateforme Teams

Carte blanche est un concept réunissant une brigade multidisciplinaire de trois artistes-médiateurs qui invite la population à collaborer à distance à la création d’œuvres ou d’interventions artistiques ou culturelles.

Philippe Jetté, intervenant en traditions vivantes, invite les citoyens à fouiller et à collectionner leurs propres traditions et celles de leur entourage. Quatre rendez-vous hebdomadaires permettront des échanges et alimenteront une démarche de documentation collective de traditions de son milieu (expressions, recettes, jeux, comptines, chansons à répondre, toponymie populaire, remèdes traditionnels).

Échanges intergénérationnels

Cette initiative permettra des échanges intergénérationnels dans les cellules familiales et dans la communauté. Les participants contribueront à la création d’une collection de traditions recueillies par et pour les Repentignoises et les Repentignois. Ils pourront s’approprier et partager la richesse de leur collection avec la communauté. Le travail du groupe sera colligé, diffusé et déposé à Archives Lanaudière pour les générations actuelles et futures.

« Ensemble, favorisons la connaissance, la transmission et la continuité des traditions transmises de génération en génération », interpelle Philippe Jetté.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.