Publicité

5 mai 2021 - 12:00

Mouvement international "Fine Free Library"

Sainte-Thérèse abolit les frais de retard à la bibliothèque 

Par Catherine Deveault

La Ville de Sainte-Thérèse abolira définitivement les frais de retard sur tous les documents, ceux-ci étant déjà suspendus depuis le début de la pandémie. Ce faisant, la bibliothèque participe au mouvement international Fine Free Library de plus en plus répandu, visant à rendre la lecture accessible à tous. 

Il a été démontré que les frais de retard peuvent représenter un frein à l’abonnement  et constituer une barrière économique qui entrave l’accès aux ressources des bibliothèques pour les personnes financièrement défavorisées. Ces frais font en sorte que certaines familles ne fréquentent tout simplement plus leur bibliothèque. En les  abolissant, la Ville entend éviter de telles situations et renouer avec une clientèle qu’elle aurait perdue au fil du temps. 

« Cette initiative a pour but d’inciter les Thérésiennes et les Thérésiens à fréquenter leur bibliothèque, en les responsabilisant plutôt qu’en les sanctionnant. Nous croyons  qu’il est essentiel pour une institution municipale de faciliter l’accès aux services pour toute la communauté. Nous sommes convaincus que les citoyens apprécieront cette nouveauté et qu’ils respecteront les consignes en place », mentionne la mairesse de Sainte-Thérèse, madame Sylvie Surprenant. 

Selon l’Association des bibliothèques publiques du Québec (ABPQ), à ce jour 27 % des bibliothèques québécoises ont aboli les frais de retard et aucune n'a signifié de problème quant au retour des documents. 

Une bibliothèque sans frais de retard n’est pas une bibliothèque sans règle 

Malgré l’abolition des frais de retard, les modalités d’emprunt des documents  continueront d’être appliquées et des règles demeurent en place pour assurer le bon fonctionnement de la bibliothèque. « Nous sommes très heureux de faciliter l’accès à  la lecture pour nos abonnés, mais nous leur demandons tout de même de rapporter leurs documents pour que tous puissent en profiter. Il ne s’agit donc pas d’une permission de les conserver indéfiniment », ajoute Lise Thériault, chef de division, section bibliothèque, de la Ville de Sainte-Thérèse. 

En effet, comme auparavant, l’abonné recevra un avis de courtoisie par courriel trois jours avant la date de retour prévue d’un document. Si celui-ci n'est pas rapporté à la date d’échéance, deux avis de retard seront ensuite transmis.

Si le document n’est toujours pas retourné, il sera considéré comme perdu, l’abonné recevra alors une facture et son droit d'emprunt sera suspendu. Lorsque la personne rapporte le document en bon état, son droit d’emprunt est rétabli et aucun frais n’est inscrit à son dossier. Bien que les frais de retard soient retirés, ceux pour les livres perdus ou endommagés  demeureront en vigueur. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.