Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
25 septembre 2017 - 15:21

Le premier ministre Justin Trudeau reconnait le travail du Collège Lionel-Groulx

Par Salle des nouvelles

Le député de Thérèse-De Blainville, Ramez Ayoub, a participé aux festivités entourant le 50e anniversaire du Collège Lionel-Groulx le samedi 23 septembre dernier.

C’est en présence de plusieurs dignitaires, dont le député de Groulx, M. Claude Surprenant, le président du conseil d’administration du Collège, M. Samuel Bergeron, le directeur général du Collège Lionel-Groulx, M. Michel Louis Beauchamp, le maire de Blainville, M. Richard Perreault, la mairesse de Rosemère, Mme Madeleine Leduc, et la mairesse suppléante de Sainte-Thérèse, Mme Barbara Morin  que le député Ayoub a assisté au lancement de la saison de football des Nordiques du Collège Lionel-Groulx.

« Je suis heureux de vous remettre aujourd’hui, dans le cadre de vos activités entourant le 50e anniversaire du Collège Lionel-Groulx, une lettre  de notre premier ministre, l’Honorable Justin Trudeau, pour votre contribution exemplaire à notre communauté », a souligné le député de la circonscription de Thérèse-De Blainville.

En plus d’être reconnu à travers la province pour la qualité de son enseignement, le Collège Lionel-Groulx se démarque pour son apport économique important en employant près de 800 personnes et en gérant un budget de plus de 50 millions $. Aussi, de nombreux diplômés du monde du théâtre ont passé par les bancs du Collège Lionel-Groulx. On a qu’à penser à des Sophie Desmarais  (2007), Simon Boulerice (2007), Julie Lebreton (1998), Stéphane Bellavance (1997), Daniel Parent (1996), Isabelle Drainville (1993), pour ne nommer que ceux-là.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.