Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
14 décembre 2017 - 09:17 | Mis à jour : 09:25

Budget 2018 à Blainville : légère hausse de taxes sous l’indice des prix à la consommation

Par Salle des nouvelles

Le conseil municipal a adopté hier, en séance extraordinaire, le budget 2018 qui comporte des prévisions de revenus et de dépenses de 97,9 millions de dollars. Placé sous le thème « Choisir pour mieux servir », ce budget prévoit une légère hausse de la taxation résidentielle de 1,35 %, qui se situe sous l’indice canadien des prix à la consommation (1,4 % en octobre 2017) et en deçà des prévisions économiques qui fixent l’augmentation des dépenses liées à la consommation à 1,8 % en 2018 (Banque Royale du Canada) et l’inflation à 1,9 % (Desjardins) pour le pays.  

« Nous avons toujours été une administration rigoureuse et responsable dans sa gestion des finances publiques. Nos engagements de la dernière campagne électorale sont le reflet des préoccupations des citoyennes et des citoyens que nous avons rencontrés et des commentaires que nous recevons depuis les dernières années. Le budget 2018 vise à nous donner les moyens de bonifier nos services et la qualité de vie dont bénéficient les Blainvilloises et les Blainvillois », a déclaré le maire. 

Taxes et tarifications
En tenant compte de la taxe générale résiduelle et de la taxe spéciale sur la dette, le total de la taxe générale s’établit à 0,676 $ par tranche de 100 $ d’évaluation, en hausse de 0,009 $ par rapport à 2017.  

Les divers tarifs résidentiels restent les mêmes qu’en 2017, sauf celui pour les matières résiduelles qui augmente de 30 $. « D’ici 2020, les matières organiques seront interdites dans les sites d’enfouissement. Les municipalités du Québec doivent donc introduire la collecte de ces matières, qui est également réclamée par les familles blainvilloises. À Blainville, la collecte touchera l’ensemble des foyers de neuf logements et moins », a expliqué Liza Poulin, présidente de la Commission des finances, du budget et du développement économique. 

Quant à la taxation des immeubles commerciaux, industriels ou de six logements et plus, le budget 2018 prévoit également des augmentations autour de l’indice des prix à la consommation. Ainsi, la taxe non résidentielle passe de 2,097 $ à 2,129 $ par tranche de 100 $ d’évaluation et la taxe industrielle passe à 2,476 $. Enfin, la taxe pour les immeubles de six logements et plus augmente de 0,01 $, pour se situer à 0,694 $.  

Dès 2019, les contribuables pourront payer leurs taxes municipales en cinq versements au lieu de quatre, comme s’y est engagée la présente administration. 

Transport en commun : choc tarifaire en vue en 2019
Le maire Richard Perreault a indiqué que les Blainvilloises et les Blainvillois devront se préparer à un choc tarifaire en ce qui a trait au transport en commun à compter de 2019. En effet, l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM), qui est notamment responsable du financement du transport collectif sur le réseau de 
la grande région de Montréal, a fait connaître sa politique budgétaire, laquelle se traduirait par une hausse de 500 000 $ de la quote-part payée par Blainville pour assurer les services sur son territoire. « L’ARTM a tous les pouvoirs d’imposer son budget et les villes ont peu à dire, contrairement à l’époque du CITL où ce sont les municipalités membres qui prenaient ces décisions », a mentionné le maire. 

Afin de démontrer l’incidence réelle de cette quote-part, la Ville ajoutera une subdivision de la taxe résidentielle résiduelle (qui s’appellera « taxe sur le transport ») sur le compte de taxes des contribuables. Il ne s’agit pas d’une nouvelle taxe imposée par la Ville, mais plutôt une information supplémentaire sur le montant payé par les Blainvillois pour leurs services de transport. En 2018, la quote-part, ou plutôt la « taxe sur le transport », s’élèvera à 0,049 $ par tranche de 100 $ d’évaluation.  

« Les maires des rives sud et nord, de Laval et de Longueuil notamment, ont l’intention de mener la bataille jusqu’au bout pour éviter ce choc tarifaire. Comme vous le savez, il y aura des élections provinciales le 1er octobre 2018. Ce sera le moment d’exprimer notre mécontentement et de faire entendre nos préoccupations », a ajouté Richard Perreault. 

Programme d’immobilisations 2018-2019-2020 et endettement
Le programme d’immobilisations contient des projets totalisant 14 845 000 $ dans les volets prioritaires de l’administration que sont l’eau, la sécurité et la qualité de vie des citoyens. Parmi les projets à signaler, notons les travaux d’élargissement du chemin Notre-Dame, l’achat de bacs pour la collecte des matières organiques, le déménagement de La Zone dans les locaux de l’ancien centre Aquatik et l’aménagement de La Zone actuelle en un centre d’activités pour les aînés.  

De plus, 2 475 000 $ seront injectés dans le programme d’aménagement des parcs et espaces verts et 800 000 $ le seront dans le programme de réfection des chaussées. « Nous avons déployé des efforts importants pour améliorer la qualité de vie de nos concitoyens tout en réduisant les répercussions de ces investissements sur notre endettement, en recherchant des subventions, dont celle de la taxe d’accise fédérale. Grâce à cette stratégie, nous arrivons à réduire l’incidence du Plan d’immobilisations sur notre endettement collectif de 4,7 millions de dollars en 2018 », a souligné Stéphane Dufour, vice-président de la Commission des finances, du budget et du développement économique.  

D’ailleurs, l’endettement pour l’ensemble de la ville demeure stable et a même connu une légère baisse de 881 167 $ par rapport à 2016. La richesse foncière s’établit à 7,8 milliards de dollars, ce qui signifie un ratio d’endettement par rapport à la richesse foncière de 2 %. 
 
« Nos efforts nous permettent de présenter un budget responsable et rigoureux qui respecte nos engagements et la capacité de payer des contribuables blainvillois, avec une légère hausse de la taxation résidentielle sous l’indice des prix à la consommation. Nous avons fait des choix en fonction d’un objectif central : toujours mieux servir les Blainvilloises et les Blainvillois », a conclu le maire Richard Perreault. 

Pour connaître tous les détails du budget, consultez le site Web blainville.ca/publications/budget
 
 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.