Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
4 mai 2018 - 11:38 | Mis à jour : 12:18

La ministre Isabelle Melançon signifie une ordonnance à l’entreprise Domaine de Lafromentière en vertu de la Loi sur la sécurité des barrages

En vertu de la Loi sur la sécurité des barrages, la ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Mme Isabelle Melançon, a signifié, le 25 avril 2018, une ordonnance à l’entreprise 9102-0040 Québec inc., aussi connue sous le nom de Domaine de Lafromentière, propriétaire du barrage X0004173, situé sur le territoire de la municipalité de Saint-Alphonse-Rodriguez.

Par cette ordonnance, la ministre enjoint notamment à l’entreprise 9102-0040 Québec inc. de faire effectuer l’étude d’évaluation de la sécurité du barrage, de transmettre l’exposé des correctifs qu’elle entend apporter et le calendrier de leur mise en œuvre, et de se conformer aux exigences relatives au plan de gestion des eaux retenues et au plan de mesures d’urgence.

La prise de cette ordonnance s’inscrit dans le cadre des actions prévues par le Ministère dans son plan d’action sur la gestion des barrages, dévoilé le 3 juin 2015, afin de répondre aux recommandations du rapport du Vérificateur général du Québec sur l’application de la Loi sur la sécurité des barrages.

Cette procédure juridique fait suite aux multiples démarches effectuées par le Ministère au cours des dernières années afin que l’entreprise 9102-0040 Québec inc. se conforme aux obligations de la Loi sur la sécurité des barrages et de son règlement.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.