Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
6 juillet 2018 - 13:00

Élection fédérale 2019 : le Bloc québécois confiant de gagner

Suite à l’assemblée générale du Bloc québécois dans Thérèse-De Blainville qui a eu lieu le 4 juillet dernier, l’exécutif nouvellement élu est déjà au travail en vue de l’élection générale de 2019. Le nouveau président du Bloc québécois de Thérèse-De Blainville, Guillaume Lajoie, croit fermement qu’une victoire du parti indépendantiste est possible dans la circonscription.

« La circonscription de Thérèse-De Blainville en est une gagnable pour le Bloc québécois et on va travailler sans relâche pour s’assurer d’envoyer un député indépendantiste à Ottawa en 2019 », a affirmé Guillaume Lajoie.

Le contexte politique a changé depuis 2015 pour favoriser le Bloc québécois dans la circonscription de Thérèse-De Blainville.

« Le NPD n’est plus dans la course, c’est donc à présent une course à deux dans la circonscription », a confirmé le président nouvellement élu. « On va démontrer à la population que le parti Libéral n’a pas livré la marchandise. Le premier exemple est le changement du mode de scrutin qui a été abandonné par Justin Trudeau », a-t-il ajouté.

Lors de l’assemblée générale, le président du Bloc québécois de la circonscription locale a présenté les objectifs de son exécutif aux dizaines de membres présents.

« On a un plan de mobilisation, un plan de communication et un plan de financement. Avec cette structure on faire sorte que le Bloc québécois soit présent partout dans la circonscription de Thérèse-De Blainville jusqu’à l’élection de 2019», a fait valoir Guillaume Lajoie.

Le nouvel exécutif du Bloc québécois de Thérèse-De Blainville est composé de Guillaume Lajoie, Jonathan Limoges, Yasmine-Audrey Iounousse, Chloe Bell et Simon Farago.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.