Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
6 septembre 2018 - 13:15

Québec solidaire dévoile son plan de mobilité métropolitain

Un gouvernement solidaire mettra fin à la dépendance au transport automobile dans la région métropolitaine avec un plan de mobilité ambitieux: le Grand Montréal Express. La porte-parole de Québec solidaire, Manon Massé en a fait l'annonce dans Rosemont en compagnie des candidat.es de Rosemont et de Mercier, Vincent Marissal et Ruba Ghazal, respectivement porte-parole du parti en matière de famille et d'environnement.

 

Le Grand Montréal Express est un plan de mobilité structurant qui comprend 21 projets d’envergure sur l'île de Montréal, la Rive-Nord et la Rive-Sud. Plus de 38 nouvelles stations de métro verront le jour en plus des nouvelles lignes de tramway, de services rapides de bus (SRB) et du futur Réseau Express Métropolitain (REM). Celui-ci sera toutefois entièrement ramené dans le giron public par un gouvernement solidaire, qui rachètera la part de la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ).

 

La formation politique veut faire passer la part modale du transport en commun, du covoiturage et du transport actif à 50% d'ici 2030, soulager la congestion automobile dans la région métropolitaine et réduire substantiellement les émissions de GES du secteur des transports. Le Grand Montréal Express fait partie du Plan de transition économique de Québec solidaire et ses projets seront soumis à l'Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM).

 

« La recette secrète de notre plan, c'est son interconnectivité. Tracer des lignes sur une carte avec une boîte de crayola pour gagner des votes, tout le monde peut faire ça. Mais ce n’est pas aux partis politiques de s’improviser planificateur. Nous, ce qu’on veut faire, c’est donner à l’ARTM les moyens de réaliser pleinement son mandat. On veut soumettre des idées et assurer le financement, mais c’est aux autorités compétentes de faire le travail », a souligné Manon Massé.

 

Mieux desservir l’Est de Montréal

 

En plus de soulager la congestion du réseau de transport actuellement en service à Montréal, ces projets permettront de mieux relier des secteurs actuellement mal desservis par le réseau de transport collectif, par exemple Montréal-Nord, Saint-Léonard, l’est du Plateau Mont-Royal et de Rosemont ainsi que Lachine.

 

« L'est de Rosemont est l'un des quartiers les plus mal desservis par le transport collectif. Quand on habite dans l'est de Montréal, on a souvent l'impression d'être un citoyen de seconde zone en matière de transport collectif. Avec le Grand Montréal Express, c'est terminé », a martelé Vincent Marissal.

Outre le prolongement des lignes bleue, orange et verte du métro montréalais, la construction de la ligne rose, proposée par Projet Montréal, est financée dans le Grand Montréal Express. L’implantation d’un système de service rapide par bus (SRB) sur le boulevard Pie-IX et d’un tram-train de l’Est, un réseau de 30 stations sur 30 km qui reliera le centre-ville de Montréal à Pointe-aux-Trembles, figure également au programme.

 

Un plan pour connecter les banlieues

Avec le prolongement de la ligne jaune à Longueuil et celui de la ligne orange à Laval, les résident.es des banlieues verront leur offre de transport collectif décuplée.

Du côté de Laval, un SRB est prévu sur l’axe est-ouest de la ville, en plus du prolongement de la ligne orange jusqu’à la gare de Bois-Franc. À Longueuil, le prolongement de la ligne jaune ainsi que l’implantation d’une ligne de tramway sont au programme. Dans les municipalités des couronnes nord et sud, les services de transport collectif seront bonifiés et plusieurs réseaux d’autobus inter-banlieue viendront s’ajouter à l’offre existante, ce qui facilitera les déplacements d’une banlieue à l’autre.

 

Avec cet ambitieux plan de mobilité, Québec solidaire entend changer le visage de la grande région de Montréal. « Peu importe où vous voulez vous rendre, peu importe où vous habitez, vous allez avoir envie de laisser votre voiture à la maison ou de vous en passer complètement, parce que ça sera plus rapide, plus agréable et moins cher d'embarquer dans le Grand Montréal Express », a avancé Manon Massé.

 

« Aujourd'hui, le message qu'on envoie aux Québécoises et aux Québécois est clair et limpide: le parti du transport collectif, c'est Québec solidaire. Le parti de l'environnement, c'est Québec solidaire. Les 21 projets du Grand Montréal Express font partie du plan de transition économique le plus ambitieux jamais présenté au Québec. Et je vous l'annonce tout de suite: vous n'avez encore rien vu », a conclu Ruba Ghazal.

 

Le Grand Montréal Express en bref :

 

  • Construction de la ligne rose du métro (29 stations) : 2026

  • Prolongement de la ligne bleue tel que prévu (5 stations) : 2026

  • Le Réseau express métropolitain (REM) : 2022

  • Prolongement de la ligne orange du métro jusqu’à la gare Bois-Franc (2 stations) : 2027

  • Prolongement de la ligne jaune du métro à Longueuil (2 stations) : 2025

  • Construction d’un tram-train vers l’est de l’île de Montréal (30 stations) : 2024

  • Développement du covoiturage et de l’autopartage

  • Soutien à l’électrification du réseau de bus

  • 10 milliards de $ d'investissement pour 2018-2022; 25 milliards de $ pour 2018-2030 (incluant dans les deux cas le rapatriement du REM dans le giron public et les sommes déjà prévues par le gouvernement)

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.